Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Site

(photo:Tl Osborn prie pour Michel Genton; 2005)     
                     Né en 1950 dans le canton de Vaud, en Suisse, Il se converti  en 1968, lors d'une réunion d'évangélisation à Lausanne, à "la maison du peuple" . Il y voit les premières guérisons miraculeuses avec Raphaël Duval, le prédicateur gitan qui l'invite à prier pour les malades. Il fait  plus tard, ses études à l'école biblique des assemblées de Dieu  à Bièvres puis à celle de Nogent sur Marne. Il fut évangéliste  dans les café-bars  parisiens de "Teen-Challenge".  Il fut ordonné pasteur le 7 novembre 1979,  par Tl Osborn à Tulsa en Oklahoma. Deux ans auparavant, il décidait d'ouvrir sa maison, qui est toujours, aujourd'hui une communauté biblique.Il y écrit plusieurs ouvrages ( voir www.revelationbible.com).Depuis février 2001, il manifeste un ministère impressionnant de conversions et de guérisons en Afrique.

Michel Genton


Chaque semaine,  le pasteur Michel Genton, commente pour vous, un nouveau logion.
Le logion (fragment ; « petit mot » en grec)
18 mars 2009 3 18 /03 /mars /2009 20:07

Jésus a dit :

Heureux sont-ils,

Ceux que l’on a persécutés dans leur cœur.

Ce sont ceux-là

Qui ont connu le Père en Vérité.

Heureux les affamés,

Parce qu’on rassasiera le ventre de qui veut.

 

 

Commentaire .

Heureux signifie « en marche ». En marche ceux qui ont connu le Père en Jésus-Christ. Celui qui a vu Jésus a vu le Père. Jésus est la Vérité. Tous les chrétiens ne voient pas le Père en  Vérité, en Jésus. Ils voient en Jésus, une des trois personnes de la trinité. Cette mauvaise compréhension de Qui est Dieu les empêche de devenir ce qu’ils sont eux-mêmes. Pour eux, tout est encore divisé, Ils ne perçoivent pas le Un. Ils se sentent solidement vivant dans leur corps et ne perçoivent pas qu’ils sont un. Ils croient ce qu’ils voient. Et ils se voient séparés des autres, de la nature et de Dieu. Ils sont sans cesse à la recherche de la sensation de la présence de Dieu. Ils n’ont pas saisi que Dieu est en eux et eux en Dieu. Croyant dans la division, ils divisent continuellement. Ils excommunient ceux qui ne pensent pas comme eux. Ils persécutent le cœur de ceux qui sont pourtant une partie d’eux-mêmes. Faisant cela, ils se font du mal à eux-mêmes. Ils souffrent par leur propre faute mais ne s’en rendent pas compte. Ceux qui, au contraire, se savent membre du Corps de Christ, se comporte différemment d’eux. Ils aiment. Ils sont en marche, en progression constante. Ils ont faim de ce qui est juste et sont rassasiés jour après jour selon leur besoin.

Ce que Jésus dit là ne signifie pas que nous sommes heureux parce que nous sommes persécutés dans notre cœur, dans notre centre. Cela signifie que  nous sommes persécutés parce que nous sommes en marche. Rien ne dérange davantage les inertes, que ceux qui avancent. Les gens solidement ancrés à leur peau ont même rationnalisé l’amour et la foi. Ils sont ce que la Bible appel les « charnels ». Ils ne raisonnent que par rapport à ce qu’ils peuvent expliquer. Pour eux, les Ecritures sont devenues des doctrines. Si vous n’avez pas les mêmes doctrines qu’eux, ils vous rejettent. C’est ainsi qu’ils en arrivent même à tuer au Nom de Dieu.

Ils ont pour Dieu leur ventre et ne cherchent que ce qui va nourrir leur ventre, c’est-à-dire, leurs appétits charnels.  Ils sont égoïstes, uniquement tournés vers eux-mêmes et leurs propres intérêts. Et de temps en temps, ils donnent à leur vis-à-vis pour se rassurer le cœur.

Ceux qui sont affamés des Choses Saintes ont leur ventre de chair rassasié car Ils cherchent premièrement le Royaume de Dieu et Sa Justice. Alors Dieu leur donne de quoi être satisfait aussi bien matériellement que spirituellement.

La lutte entre le bien et le mal se situe là. Les charnels persécutent les spirituels. Les vrais spirituels ne persécutent personne. Mais leur simple présence est ressentie comme une persécution par les charnels. Les spirituels sont une odeur de mort pour ceux qui périssent.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Genton - dans Les logia
commenter cet article

commentaires

Articles Récents