Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Site

(photo:Tl Osborn prie pour Michel Genton; 2005)     
                     Né en 1950 dans le canton de Vaud, en Suisse, Il se converti  en 1968, lors d'une réunion d'évangélisation à Lausanne, à "la maison du peuple" . Il y voit les premières guérisons miraculeuses avec Raphaël Duval, le prédicateur gitan qui l'invite à prier pour les malades. Il fait  plus tard, ses études à l'école biblique des assemblées de Dieu  à Bièvres puis à celle de Nogent sur Marne. Il fut évangéliste  dans les café-bars  parisiens de "Teen-Challenge".  Il fut ordonné pasteur le 7 novembre 1979,  par Tl Osborn à Tulsa en Oklahoma. Deux ans auparavant, il décidait d'ouvrir sa maison, qui est toujours, aujourd'hui une communauté biblique.Il y écrit plusieurs ouvrages ( voir www.revelationbible.com).Depuis février 2001, il manifeste un ministère impressionnant de conversions et de guérisons en Afrique.

Michel Genton


Chaque semaine,  le pasteur Michel Genton, commente pour vous, un nouveau logion.
Le logion (fragment ; « petit mot » en grec)
17 avril 2009 5 17 /04 /avril /2009 19:54

Afin qu’ils partagent les biens de mon père avec moi.

Il lui dit :

O homme, qui a fait de Moi un partageur ?

Il se tourna vers Ses disciples,

Il leur dit :

Suis-Je donc un partageur ?

 

Commentaire:

 

Quand on regarde aux religions qui ont été crées au Nom de Jésus-Christ, on s’aperçoit qu’elles ont toutes cherché à faire régresser Le Seigneur. Ecoutez l’homme qui parle à Jésus : « … afin qu’ils partagent les biens de MON père ». Le père n’était-il pas le père de ses frères ?

Jésus ne cherche même pas à savoir si cet homme est victime de la méchanceté de ses frères. Il a entendu la phrase de l’homme et Il a donc vu à qui Il avait à faire.

Le bien de cette famille ne devait-il pas être partagé équitablement entre les frères ? Oui, mais Jésus ne veut pas s’en mêler, car il a entendu parler le cœur de cet homme. Et quelque chose sonnait faux.

Il dira une autre fois : « Donnez à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu. »

Mais, en y réfléchissant… qu’est-ce qui n’est pas à Dieu ?

Et si tout est à Dieu, que va-t-on donner à César ?

Voilà le secret de la prise de position de Jésus dans cette affaire. Puisque tout est à Dieu, nous  ne pouvons apprécier les choses que si nous nous identifions à Dieu. Tout est à nous si nous sommes à Dieu. Dieu n’est pas le partageur. C’est nous qui avons à gérer ce que Dieu nous a confié dans Sa grâce. Nous avons à gérer avec amour et justice. Ces exercices nous apprennent à devenir une bonne Epouse de Christ. Dans le monde futur, nous aurons à gérer beaucoup de nouvelles choses. Comment le ferons-nous si nous n’apprenons pas à le faire ici-bas ?

Il nous faut bien comprendre cela. Il y a le monde et L’Eglise.

Le monde gère comme il veut et nous sommes souvent les victimes de la corruption de ceux qui ont le pouvoir. En tant que disciples de Jésus nous avons à nous confier en Jésus, non pour qu’Il parle aux gens de ce monde pour nous défendre. Nous avons à nous confier en Jésus qui ne manquera pas de nous donner miraculeusement tout ce dont nous avons besoin.

Par contre, dans L’Eglise de Jésus il en va autrement. L’Eglise de Jésus est Le Royaume de Dieu dans ce monde. Les règles sont différentes. Un enfant de Dieu sait qu’il est tout aussi enfant de Dieu que les autres enfants de Dieu. Un enfant de Dieu ne parlera donc pas comme l’homme qui se tenait devant Jésus ce jour-là. Si un enfant de Dieu parle de cette manière, il démontre qu’il les considère comme des bâtards.

Un tel enfant de Dieu ne sera pas exaucé dans sa demande. Dieu n’est pas le partageur dans Son Eglise, Il a établi un système. Un enfant de Dieu fera connaître ses besoins à l’Eglise, à ses frères en qui Jésus vit et il fera confiance pour ce qui en résultera.

Dans l’Eglise c’était des hommes de qui l’on rendait un bon témoignage, remplis du Saint-Esprit et de sagesse qui s’occupaient aux tables (de la gestion des biens). Les apôtres ne voulaient plus s’en occuper, mais trouvaient plus normal de ne vaquer qu’à la prière et à ce qui concernait La Parole.  Actes 6/3-4. Avant que cette décision ne soit prise, ils étaient les partageurs Actes 4/35.

La gestion dans l’Eglise selon Dieu est exempte de toute forme de corruption. Mais, selon le modèle qu’en a donné Jésus dans ce logion, les responsables ont à exercer la sagesse pour ne pas céder aux égoïstes qui ont tendance à se croire « les chouchoux de leur père à eux ».

Faites connaître vos besoins à Dieu, mais ne le prenez pas pour le partageur.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Genton - dans Les logia
commenter cet article

commentaires

Articles Récents