Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Site

(photo:Tl Osborn prie pour Michel Genton; 2005)     
                     Né en 1950 dans le canton de Vaud, en Suisse, Il se converti  en 1968, lors d'une réunion d'évangélisation à Lausanne, à "la maison du peuple" . Il y voit les premières guérisons miraculeuses avec Raphaël Duval, le prédicateur gitan qui l'invite à prier pour les malades. Il fait  plus tard, ses études à l'école biblique des assemblées de Dieu  à Bièvres puis à celle de Nogent sur Marne. Il fut évangéliste  dans les café-bars  parisiens de "Teen-Challenge".  Il fut ordonné pasteur le 7 novembre 1979,  par Tl Osborn à Tulsa en Oklahoma. Deux ans auparavant, il décidait d'ouvrir sa maison, qui est toujours, aujourd'hui une communauté biblique.Il y écrit plusieurs ouvrages ( voir www.revelationbible.com).Depuis février 2001, il manifeste un ministère impressionnant de conversions et de guérisons en Afrique.

Michel Genton


Chaque semaine,  le pasteur Michel Genton, commente pour vous, un nouveau logion.
Le logion (fragment ; « petit mot » en grec)
30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 11:53

Jésus a dit :

Le Royaume est comparable à un homme

Qui avait dans son champ un trésor caché

Qu’il ne connaissait pas.

Et à sa mort il le laissa à son fils.

Le fils ne savait pas ;

Il prit ce champ

Et le vendit.

Et celui qui l’avait acheté vint.

En labourant, il trouva le trésor

Et commença à prêter de l’argent à usure

A qui voulut.

 

Commentaire:

Il ne faut pas essayer de comparer ce Logion avec Matt 13/34. Le but de ces deux paraboles ne sont pas du tout les mêmes.

Ici nous avons trois personnages.

 Le propriétaire du champ,

 son fils

 et celui qui, finalement, achète le champs.

Jésus veut ici nous parler, de la progression de la révélation au cour des trois derniers âges de l’Eglise des nations.

Les chrétiens des trois derniers âges de l’Eglise des nations avaient tous le même trésor. Mais la révélation de ce qu’ils avaient est venue progressivement.

Le premier homme de la parabole représente Les chrétiens de l’âge de Sarde.

Cet âge s’étend de 1520 à 1750. La prophétie qui annonce cet âge se trouve dans Apoc 3/1-6 environ. A cette époque, Dieu envoya à Son Eglise un homme du nom de Martin Luther ; cet homme est l’ange de l’église de Sarde (ange signifiant « envoyé »).

Dieu  accorda la possession du salut par la foi à ceux qui reçurent le messager et son message.

Cette possession est le champ de notre parabole. Le salut par la foi est la révélation de base. Elle nous a fait quitter l’église catholique qui ne nous mettait pas du tout en possession de notre salut. Là, l’homme possède son champ. Il sait que c’est à lui. De même, depuis la révélation du salut par la foi, nous savons que le salut est à nous. Mais l’âge de Luther a été un âge de misère spirituelle. Ils ne connaissaient pas grand-chose. Ils ne savaient pas que dans le champ, dans le salut qui était à eux, se trouvait un trésor.

Il a fallu que cet âge passe et que John Wesley soit donné à l’Eglise. Il arriva avec le message de la sanctification. Cet âge s’écoule entre 1750 et 1906 environ. La prophétie qui annonce cet âge se trouve en Apoc 3/7-13.

Wesley est l’ange de l’église de Philadelphie (ange signifiant « envoyé »). A cette époque, la révélation fut donnée qu’il fallait se sanctifier sans quoi personne ne pourrait voir le Seigneur. Le salut est gratuit, mais sans le prix de notre sanctification, nous ne verrons pas le Seigneur. Beaucoup de chrétiens protestants n’ont pas accepté ce message. Ils sont restés avec ce que Dieu avait donné à Luther, sans comprendre que Dieu parlait maintenant par Wesley, afin que l’Eglise prenne possession de plus.

Les chrétiens de ce temps là ont payé cher leur vie d’Eglise. Ils se trouvaient en porte à faux avec les catholiques et les protestants. Wesley fut chassé de l’église et se mit à prêcher dans la rue. Ceux qui reçurent la révélation de Wesley  renoncèrent à leur héritage protestant et se virent obligé de créer une autre dénomination : le méthodisme.

A la fin de l’âge de Wesley, les méthodistes ne savaient toujours pas qu’il y avait un trésor dans leur champ, dans leur possession du salut par la foi et la sanctification. Le fils de la parabole nous parle d’eux.

Puis Dieu envoya le septième et dernier ange majeur pour les nations : William Marion Branham.

Il se mit a labourer la possession de l’Eglise. Le dernier âge de l’Eglise avait commencé. Le champ a été retourné, W. Branham ôta ce qui était mauvais et commença à rétablir le vrai. Et cela fut une souffrance que beaucoup de chrétiens refusèrent. Ils rejetèrent donc le messager et son message. La prophétie qui parle de cette époque se trouve en Apoc 3/14-22.  En labourant, W. Branham trouva le trésor dans le champ. Il trouva toute la spiritualité, tous les dons surnaturels dont parle la Bible. Il les mit en évidence et quand cela fut bien connu, Dieu le reprit à Lui. Mais ceux de son âge, de son époque, ont perverti le trésor en faisant de l’argent avec.  Jamais W. Branham ne pris de l’argent pour ce qu’il mit en lumière dans l’Eglise.

Mais on ne peut pas en dire autant de ceux qui se saisissent du trésor. Luther, Wesley et Branham ont été les trois derniers envoyés de Dieu. Ils ont été ce qu’ils devaient être. Ils ont fait fidèlement ce pourquoi ils étaient envoyés et Dieu les reprit à La Maison.

Mais les gens qui les ont suivit, qui ont été inspirés par eux, n’ont pas tous été fidèles. Et, il faut bien dire qu’en majorité, surtout en ce qui concerne le dernier âge, c’est une véritable catastrophe.

On a vu des serviteurs de Dieu se mettre à vendre les prières. On a vu des prophètes autoproclamés imiter les valeurs du trésor et produire de faux miracles. On a vu des guérisseurs par la foi divorcer et se remarier. On a vu des scandales qui ont été publiés mondialement par les médias. Voilà, ce que représente le prêt à usure dont nous parle ce Logion. Lév 25/36.

Il est vrai que les gens du peuple sont demandeurs. Ce sont en majorité des vierges folles qui sont demandeuses. Matt 25/8.

Voyant que leurs vies ne sont pas en ordre avec les Ecritures et qu’ils ne sont pas prêts, ils cherchent à avoir ce qui leur manque. Et ceux à qui ont leur dit, non sans ironie : « eh bien… allez en acheter chez ceux qui en vendent ! » Matt 25/9.

Se servir du trésor qui est dans le champ pour faire de l’argent est une abomination.

Témoignage.

Quand j’ai entendu parler du message de l’abondance dans les années 1970 par le frère T.L. Osborn, j’ai vérifié dans les Ecritures et j’ai vu que Dieu  veut que nous soyons dans l’abondance; et que ce qu’il disait était parfaitement correct. Alors, j’ai enseigné ces Ecritures aux gens. La grande majorité m’a rejeté, disant que ce n’était pas Biblique. Mais je n’ai pas douté de La Parole de Dieu, j’ai cru ce que disent les Ecritures et je l’ai vécu en mettant en pratique ce que j’y trouvais. (par exemple : Malachie 3/7-12.)

Puis, dans les années 1990, presque tous ceux qui m’avaient condamné se sont mis à courir derrière toutes sortes de prédicateurs de l’abondance. Ces fameux prédicateurs de l’abondance, n’avaient pas au cœur le souci des gens. Ils cherchaient juste à s’enrichir eux-mêmes.

Ils se sont enrichis, en tondant carrément ces pauvres brebis dociles, qui leur ont donné des fortunes en pensant qu’ils allaient récolter au centuple ce qu’ils avaient semé. Mais, alors que les prédicateurs de l’abondance s’enrichissaient, les brebis restaient dans leur situation précaire.

On a vu des prédicateurs se déplacer en Jet privé, loger dans les palaces les plus chers, s’habiller comme des princes et pomper l’argent des pauvres grand mères qu’ils hypnotisaient.

C’est devenu de la folie.  On voit maintenant des églises de sans-papiers, de chômeurs ou de travailleurs au noir conduites, par des prophètes internationaux de l’abondance. Ces beaux messieurs (et parfois, ces belles dames) se font porter leur Bible et leur attachés caisses jusqu’à l’autel. Ils ont des vêtements de soie et des chaussures neuves toute l’année. Ils ont de belles voitures et des gourmettes en or. Mais les gens qui viennent vider leur porte monnaie dans leur salles de réunions, sont ce que Georges Marchais appelait des pauvres.

Pour attirer ces pauvres gens qui n’ont pas les moyens de se distraire, les organisateurs de ces réunions payent des musiciens de night- club (très souvent inconvertis) qui viennent chauffer l’ambiance lors des cultes. Et naïvement, ces pauvres gens croient sentir la présence de Dieu, alors que ce n’est que de l’émotion due à la musique (excellent généralement) et au volume de la sono qui hurle des slogans répétés inlassablement et ponctuées d’Alléluia tonitruants, les fatiguant durant des heures de louange et de danses effrénées… (dans l’esprit…(Dans quel esprit ?...) Sans doute celui de Mamon.

Le prêt à usure est une abomination aux yeux de l’Eternel. Voilà pourquoi Jésus dit que c’est ce qui arrivera  à la fin : une abomination.

Cet âge est appelé l’âge de Laodicée et Dieu dit que si les gens de cette époque ne se repentent pas, Il les vomira de Sa Bouche. Apoc 3/16.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Genton - dans Les logia
commenter cet article

commentaires

Articles Récents