Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Site

(photo:Tl Osborn prie pour Michel Genton; 2005)     
                     Né en 1950 dans le canton de Vaud, en Suisse, Il se converti  en 1968, lors d'une réunion d'évangélisation à Lausanne, à "la maison du peuple" . Il y voit les premières guérisons miraculeuses avec Raphaël Duval, le prédicateur gitan qui l'invite à prier pour les malades. Il fait  plus tard, ses études à l'école biblique des assemblées de Dieu  à Bièvres puis à celle de Nogent sur Marne. Il fut évangéliste  dans les café-bars  parisiens de "Teen-Challenge".  Il fut ordonné pasteur le 7 novembre 1979,  par Tl Osborn à Tulsa en Oklahoma. Deux ans auparavant, il décidait d'ouvrir sa maison, qui est toujours, aujourd'hui une communauté biblique.Il y écrit plusieurs ouvrages ( voir www.revelationbible.com).Depuis février 2001, il manifeste un ministère impressionnant de conversions et de guérisons en Afrique.

Michel Genton


Chaque semaine,  le pasteur Michel Genton, commente pour vous, un nouveau logion.
Le logion (fragment ; « petit mot » en grec)
16 novembre 2007 5 16 /11 /novembre /2007 09:59

Jésus a dit :

Bien des fois vous avez désiré entendre ces paroles

Que Je vous dis,

Et vous n’avez personne d’autre

De qui les entendre.

Il y aura des jours

Où vous Me chercherez

Et ne Me trouverez pas.

 

Commentaire

 

  Quand Jésus parlait avec ses disciples, c’était  toujours à propos. Mais de nos jours, nous ouvrons La Bible et lisons des Paroles de Jésus qui  ne concernent pas forcément notre besoin, notre recherche. Alors plusieurs se fourvoient car ils essaient de justifier leur position sur des Paroles que Jésus a dites un jour dans un contexte tout à fait différent du leur.

 Ce que Jésus a dit était bon, très bon pour ceux qui l’entendaient. Ses Paroles sont aussi très bonnes pour nous, mais nous ne devons pas perdre de vue que Jésus parle encore de nos jours, par Son Esprit, à nos cœurs. Ce qui est écrit n’est pas forcément La parole dont nous avons besoin, même si nous nous en persuadons.

 Le chemin que vous avez à faire est un chemin particulier.

 Dans ce Texte, lorsque Jésus dit :

 « Il y aura un jour où VOUS Me chercherez… »

 Ce « VOUS » concerne Ses disciples en général, à travers tous les âges de l’Eglise, et non ceux avec qui Il était en conversation à ce moment là.  

Je vous explique pourquoi je le sais.  

 

Nous sommes dans une période où La Bible est devenue une espèce d’idole. On ne permet presque plus à Jésus de parler. On croit que Sa Parole se limite à ce qui est écrit dans la Bible.

 

Peu de Chrétiens L’écoutent. Peu de Chrétiens L’entendent. Peu de Chrétiens s’attendent même à ce que Jésus leur parle en particulier.

Et d’un autre côté, il y a une bande de déséquilibrés spirituels qui se permettent de dire : « Jésus m’a dit » ou, « Dieu m’a parlé », mais quand vous les regardez de près, vous vous apercevez que ce qu’ils prennent pour des paroles Divines ne sont en réalité que des broutilles d’une stupidité incroyable.

 Par exemple, ‘Dieu’ va leur parler de quelle sorte de voiture ils doivent acheter ou Il va leur dire où trouver une bonne place de parking ; Il va leur dire où ils pourront acheter des melons moins chers. Je suis certain que vous connaissez des gens de cette sorte à qui ‘Dieu’ parle sans arrêt.

Pendant ce temps le monde se meurt et Dieu ne dit rien !

Ne vous y trompez pas ! Dieu parle encore. Mais encore faut-il savoir L’écouter !

 Ils cherchent et ne trouvent pas parce qu’ils cherchent mal, pour satisfaire leur propre convoitise.  Jacques 4/2.

Celui qui cherche (vraiment sérieusement), trouve ! Matt 7/7.

De qui allez vous entendre les paroles vraies de Dieu ?

Il parle d’abord au cœur de ceux qui sont remplis de Son Esprit . Puis, s’il le faut, Il confirme ce qu’Il a dit dans leur cœur, par le ministère de prophètes ou par le don de prophétie.

Mais là encore !!!! J’ai assisté à des réunions scandaleuses où les chrétiens faisaient la queue pour aller écouter une prophétesse ou un prophète. (comme les païens vont écouter les diseuses de bonne-aventure)

J’ai eu l’occasion d’écouter ce qu’ils demandaient aux prophètes.

Ca ne volait pas bien haut.

Les réponses de ces prophètes étaient adaptées au niveau des demandes faites et donc, presque toujours du genre :

« vous allez faire un voyage en Europe, ou en Amérique »

« vous allez rencontrer l’amour très bientôt »  

 

 

« Une somme d’argent importante va vous parvenir dans les semaines qui viennent »

 Où est Jésus dans cette foire ?!

N’a-t-Il pas des choses plus importantes à dire aux gens de notre époque si troublée ?

Oui ! Il a des choses à dire ! Mais peu de personnes veulent les entendre !

Ils croient chercher Dieu. Mais en vérité, ils cherchent leur bien à eux.

C’est pourquoi ils ne trouvent que du néant, rien qui vienne réellement de Lui.

Jésus parle, mais pas n’importe comment, ni à n’importe qui. Il y a des exigences à remplir. Un minimum de sainteté et de sérieux. Un brin d’abnégation et de cœur de disciple bien disposé.

Lisez les Ecritures Saintes et réfléchissez avec l’intelligence que Dieu donne à ceux qui la cherchent de tout leur cœur. Vous n’aurez plus besoin de courir chercher des onctions spéciales qui flottent sur des soi-disant prophètes de pacotille.

Et si Dieu veut réellement vous venir en aide, dans un moment très difficile, Il saura trouver le chemin de votre cœur et vous dire ce qu’Il veut.

Mais ne Lui demandez pas de vous dire ce qu’Il a déjà dit, dans la Bible.

Repost 0
Published by Michel Genton - dans Les logia
commenter cet article
23 octobre 2007 2 23 /10 /octobre /2007 21:46
Au sujet de l’évangile de Thomas.
 
Lettre ouverte à certains Chrétiens, étonnés, fâchés, insultants ou menaçants.
 
Depuis que j’ai entrepris de donner un commentaire de l’évangile de Thomas, j’ai reçu toutes sortes de mails. Ca va de l’étonnement à l’insulte.
 
Je tiens à clarifier toutes choses.
 
Il y a beaucoup d’écrits apocryphes. Apocryphe ne signifiant pas douteux, mais « caché ».
 
Beaucoup de ces textes apocryphes sont des faux. Mais plusieurs sont authentiques. Ce qui me fait croire que l’évangile de Thomas est authentique, c’est son contenu. Mais mon jugement n’a de valeur qu’à mes yeux. Ce qui m’a poussé à partager cette conviction avec ceux qui veulent bien passer du temps sur revelationbible.com, c’est que Paul cite Thomas dans sa lettre aux Corinthiens.
 
1 Cor 2/9. « Mais comme il est écrit, ce sont des choses que l’œil n’a point vues, que l’oreille n’a point entendue, et qui ne sont point montées au cœur de l’homme, des choses que Dieu a préparées d’avance pour ceux qui l’aiment. »
 
 
 
Logion 17. (de Thomas).
« Jésus a dit :
Je vous donnerai ce que l’œil n’a pas vu
Et ce que l’oreille n’a pas entendu

Et ce que la main n’a pas touché

Et ce qui n’est pas monté au cœur de l’homme. »
 
 
Esaïe 64/3  dit une chose qui ressemble un peu à cela
 « Jamais on a appris ni entendu dire, et jamais l’œil n’a vu
Qu’un autre dieu  fasse de telles choses pour ceux qui se confient en toi »
 
Paul ne cite pas le mot à mot, ni d’Esaïe, ni de Thomas.
Mais qui cite-t-il? Il me semble que les mots sont plus rapprochés de ceux que Thomas emploie.
 
Plusieurs diront que Luc cite des textes qui sont profanes dans son Livre des Actes des apôtres et que cela ne les rend pas saints. Actes 17/28.
 
C’est vrai. Ce n’est pas parce que Paul cite l’évangile de Thomas que cet évangile est aussi divin que les quatre qui sont dans le canon Biblique.
 
 
Alors, pourquoi est-ce que je continue à commenter cet écrit apocryphe (caché) ?
 
. Parce que ce livre ne dit rien qui soit contraire aux Ecrits Bibliques
 
. Parce que j’en ai le droit dans ce pays de liberté
 
Parce que j’en ai assez de voir cet évangile récupéré par les gnostiques.
 
Parce que les chrétiens, et en particulier les chrétiens évangéliques, sont toujours à la remorque en ce qui concerne les découvertes. Par exemple, pouvez-vous trouver les écrits inter testamentaires de la mer Morte dans une de leurs librairies ? Non. (Il y a même des pasteurs qui ignorent leur existence…)
 
Parce que nous vivons à une époque où la connaissance augmente et que je ne désire pas du tout commettre un suicide intellectuel, ni cacher ce que j’ai découvert à ceux qui cherchent.
 
Parce que je n’ai pas peur d’annoncer un autre évangile. Car « L’évangile de Thomas » n’est pas un nouvel évangile !
 
 
Lisez bien cela !
 
Paul disait ;
« Si quelqu’un vous annonce un évangile s’écartant de celui que vous avez reçu, qu’il soit anathème ! » Gal 1/9.
 
Il faut savoir que le mot évangile ne désigne pas les quatre évangiles canoniques, il signifie : « bonne nouvelle ».  
 
Paul annonçait Jésus-Christ en parfait accord avec  cette bonne nouvelle annoncée par les autres apôtres. Il disait : « selon mon évangile ».  Rom 2/16.
(On pourrait alors dire qu’il y a 5 évangiles : celui de Matthieu, celui de Marc, celui de Luc, celui de Jean et celui de Paul.           
 
 
 
Un évangile n’est pas un livre.  
 
Il n’y a qu’un évangile, c’est-à-dire qu’une bonne nouvelle. Celle que Jésus-Christ est venu annoncer et vivre. 
 
Il n’y a pas quatre évangiles.  
 
 Il y a plusieurs personnes qui ont écrit des textes parlant de cette bonne nouvelle.
 
Quatre de ces écrits ont été retenus par les sommités religieuses et consignés dans un livre que nous appelons : La Sainte-Bible.
 
Ce sont les écrits de Matthieu, de Marc, de Luc et de Jean qui racontent en détail la vie de Jésus. L’évangile de Paul, (Rom 2/16) par exemple, est consigné dans des lettres qu’il envoya à différentes églises comme celles de Rome, de Corinthe etc.. Nous avons ces textes dans nos Bibles)
 
Personne ne peut dire avec certitudes si les quatre personnes qui ont écrit ce que nous appelons les quatre Evangiles, sont bien les auteurs de ces quatre écrits.
 
La tradition chrétienne les acceptent parce qu’ils remplissent différents critères et tous sont tombés d’accord pour les accepter comme « inspirés » Et c’est très bien ainsi. De plus, mis à l’épreuve de notre foi en action par l’obéissance de ce qu’ils enseignent, on constate qu’ils sont inspirés par Dieu.
 
Maintenant, Thomas n’annonce pas un autre évangile. Montrez-moi que Thomas annonce une bonne nouvelle différente de celle que nous trouvons dans La Bible entière.
 
Je vais aller jusqu’au bout de ma pensée. Si vous avez écrit un livre qui ne contredise pas la bonne nouvelle  de Jésus-Christ le Fils unique de Dieu, je me permettrai de le faire connaître et d’en faire des commentaires si besoin. Alors, pourquoi ne le ferai-je pas pour cet écrit attribué à Thomas ?
 
Un peu d’histoire.
 
Paul cite Thomas dans sa lettre aux Corinthiens en l’an 55 après Jésus-Christ. Cela signifie que cet écrit de Thomas datait d’avant 55.
 
Les quatre évangiles que nous avons dans la Bible ont été écrits aux environs de 80 à 100 après Jésus-Christ. Donc, Paul citait ce qu’il pouvait citer. Il ne pouvait pas citer un de nos quatre évangiles, pour la simple raison qu’ils n’existaient pas encore.
 
Il faut savoir que dès la naissance de l’Eglise de Jésus-Christ, il s’est glissé en elle des gens qui propageaient des doctrines contraires à l’évangile (à la bonne nouvelle) de Jésus. Paul écrivant ses lettres, lutte sans cesse contre ces gens qui tentent de tromper les brebis du Seigneur.
 
Il n’y avait que l’évangile de Thomas à cette époque. Et ces gens se servaient de cet écrit dont ils déformaient le sens. Comme ils déformaient aussi le sens des écrits de Paul. 2 Pierre 3/16.
 
Matthieu, Marc, Luc et Jean écrivirent plus tard leurs évangiles et les gnostiques ne les acceptèrent pas. Ils ne les acceptent toujours pas. Mais cela ne rend pas l’évangile de Thomas douteux. Tout le monde chrétien se servait de cet évangile et Paul le citait.
 
Lorsque les dignitaires religieux s’autorisèrent à classer définitivement l’affaire en choisissant ce que nous appelons l’Ancien et le Nouveau Testament, ils rejetèrent beaucoup de livres dont les premiers chrétiens se nourrissaient. Par exemple, ils rejetèrent le Livre d’Hénoch que Jude cite pourtant dans son épître. Jude 14 et 15.  Jude ne faisait que reprendre le texte qu’Hénoch, le septième depuis Adam, avait écrit dans son livre au chapitre 1 et verset 9. Cela signifie bien que Jude était en possession de ce Livre d’Hénoch.
 
D’après vous, Jude a-t-il été imprudent de citer le Livre d’Hénoch ou croyait-il dans l’inspiration de ce Livre ?
 
Lisez ces choses dans « Le mystère de Lamb Lore révélé », livre que j’ai écrit entre l’an 2000 et 2001 .
 
Je ne me sens pas coupable de donner un commentaire du Livre de Thomas.
 
Je ne me sens pas coupable non plus de citer dans mon livre « Oracle », dans mes prêches et dans mes conversations privées, des gens qui ont dit ou fait des choses formidables. Ils ne sont peut-être pas « saints » comme vous l’entendez, mais, ils ont dit et fait des choses qui ne sont pas contraires à l’esprit de l’amour de Jésus pour les gens.
 
Si vous ne croyez pas en mon honnêteté spirituelle, croyez du moins à cause des œuvres que le Seigneur fait au travers de ce ministère.
 
Pour ceux qui mettent en avant une révélation qui leur aurait été donnée, que l’évangile de Thomas n’est que du fumier, je leur réponds énergiquement que leur révélation m’impressionnent autant que les menaces qu’ils profèrent à mon sujet. Je ne tiens compte que de ce qui résulte de l’amour manifesté avec tact et non de ce soi-disant amour qui se permet d’être impoli et menaçant.
 
Jésus bénit, Il ne maudit pas. Il nous a dit de ne pas juger. Si vous êtes de ceux qui me jugez, m’insultez et me rejetez, je vous pardonne et prie pour vous, car vous avez besoin de connaître, un peu moins la doctrine et les pseudo prophéties de salon, mais la personne de Jésus-Christ le Sauveur et Seigneur. Du fond de mon cœur je prie que Dieu vous bénisse et vous rende un peu plus humble.
Repost 0
Published by Michel Genton - dans Au sujet de Thomas
commenter cet article
21 octobre 2007 7 21 /10 /octobre /2007 17:50

Ses disciples dirent

Quel jour te manifesteras-tu à nous

Et quel jour te verrons-nous ?

Jésus dit :

Lorsque vous vous dépouillerez de votre honte

Et prendrez vos vêtements,

Les déposerez à vos pieds

Comme les tout petits enfants,

Les piétinerez,

Alors vous verrez le Fils de Celui qui est vivant et vous n’aurez pas peur.

Commentaire :

 

Il faut se souvenir que les disciples, comme tout le peuple d’Israël, attendaient un Messie qui les délivrerait de l’occupation romaine. Ils attendaient un Messie terrestre.

 

Ils vivent avec Jésus et croient bien qu’Il est ce Messie tant attendu, mais ils se demandent pourquoi il est si différent de ce qu’on leur a enseigné dans les synagogues. Il est doux, Il est humble, Il est gentil ; Il reprend sévèrement les religieux, alors qu’Il se montre infiniment bon avec des pécheurs et même avec des Romains. Ses propres disciples sont donc un peu dans la confusion. C’est pourquoi ils Lui posent cette question :

« Mais enfin, Jésus, quand est-ce que tu vas accomplir les prophéties qui nous annoncent la venue du Messie régnant ? »

Puisqu’ils Lui posent cette question, Il leur donne cette réponse, qu’ils ne vont évidemment pas comprendre tout de suite.

Il se met à leur parler d’autres choses que du monde réel qu’ils connaissent. Il  leur parle de son Royaume à venir dans lequel le péché et ses conséquences ne seront plus.

N’oubliez pas que la première chose qu’Adam et Eve ont remarquée, tout de suite après leur chute, c’était qu’ils étaient nus et ils en éprouvèrent de la honte. Or, cette honte ne sera plus dans le Système à venir, car dans le Royaume que Jésus va établir, nous aurons des corps glorifiés qui seront débarrassés de la marque du péché.

Ce n’est pas normal que nous ayons honte de notre nudité. Notre corps ayant été créé par Dieu, nous ne devrions pas avoir de la gêne à le montrer.

Pourquoi avons nous ce sentiment d’interdit alors ?  C’est la conscience du péché en nous qui a fait cela. (Et les impudiques ne sont pas des gens purs, car la marque du péché étant en eux,

comme en tout le monde, leurs intentions, en se montrant nus, n’est pas sainte selon la volonté actuelle de Dieu. Maintenant, il est aussi vrai que la conscience de beaucoup est émoussée par les excès).

 En fait, c’est un peu comme la mort, ou l’obscurité. Ce n’est pas la mort qui nous fait peur. Ce n’est pas l’obscurité qui nous fait peur. Ce qui nous fait peur, c’est l’inconnu. De même pour la nudité. Ce n’est pas la nudité qui nous fait honte, c’est le péché qui est en nous.

 Mais le temps viendra où les fils et les filles de Dieu seront rétablis dans leur position de pureté et, alors, ce ne sont pas de nos vêtements dont nous nous dépouillerons, mais de notre honte qui est la marque du péché en nous.

Et nos corps glorifiés seront beaux éternellement. (Ce qui n’est pas le cas dans le système actuel, loin de là…)

Maintenant, ces paroles du logion 37 ne peuvent être vécues sur terre, que comme une parabole. Nous devons être nus, transparents, vrais, authentiques, ici-bas. Nous devons et pouvons l’être car nous sommes entrés dans les prémices du  Royaume. Maintenant, nous devons nous débarrasser de ce qui nous empêche d’être vrais selon le cœur de Dieu.

Combien de Chrétiens ne se sont pas encore débarrassés de leur esprit de culpabilité et se sentent toujours comme Adam dans le jardin : effrayés que Dieu les voient telles qu’ils sont.

Ne soyez pas effrayé de ce que Dieu vous voie tel que vous êtes.

Car Il vous voit en Christ, purifiés de tous péchés. Devant Lui, vous pouvez être nu. C’est-à-dire : vrais, sans artifice religieux hypocrites. C’est par la foi que vous êtes purs, à cause de ce que Jésus a fait à votre place sur la croix. Il y a porté vos péchés et vous n’avez plus à les porter comme un poids qui engendre la culpabilité et ce qu’il faut pour la cacher (le symbole de ce qui cache notre culpabilité étant les vêtements, cela nous couvre).

 Vous pouvez aujourd’hui confesser vos fautes, les avouer à Dieu, qui est fidèle et juste pour pardonner et vous purifier, pour vous rendre la pureté du petit enfant nu.

 Vous voyez, il y a donc deux accomplissements aux paroles du logion 37.

 Le premier concerne le Royaume futur, quand toutes choses auront été rétablies et, deuxièmement, le Royaume de Dieu ici-bas, maintenant, où nous avons à marcher par la foi,  d’une façon vraie, authentique, sans faux-semblant religieux. Ici-bas, nous avons à veiller sérieusement sur notre vie afin de ne pas profiter de cette liberté glorieuse pour pécher. Donc, ce n’est pas ici-bas que nous pourrons vivre physiquement nus.

Maintenant, ce qui empêche beaucoup de chrétiens de « voir » Jésus tel qu’Il est , c’est leurs traditions catholique, protestantes ou évangéliques. Il vous faut vous dépouiller ce ces vêtements de pacotille, sinon vous n’aurez qu’un Jésus religieux, lointain et pour ainsi dire, incompréhensible. Il vous faut une relation réelle, authentique avec Jésus-Christ.

Beaucoup de Chrétiens voient leur religion comme une sécurité. Dieu veut que vous perdiez la fausse sécurité que les religions vous donnent.

Dans la Bible telle que nos l’avons aujourd’hui, l’Evangile de Jean 3/3 rejoint la pensée du logion 37 :

   « Il faut que vous naissiez de nouveau pour pouvoir voir le Royaume de Dieu »

 Et je vous ferai remarquer que nous sommes tous venus au monde tout nu.

Repost 0
Published by Michel Genton - dans Les logia
commenter cet article
22 septembre 2007 6 22 /09 /septembre /2007 09:53

Jésus a dit :

Ne vous souciez pas, du matin au soir

et du soir au matin,

de ce que vous revêtirez.

 Commentaire :

 

 

Les pauvres ONT des soucis, les riches SE FONT du soucis. Il y a les impondérables de la vie qu'il faut plus ou moins prévoir afin de ne pas se trouver pris au dépourvu. Il ne s'agit pas ici de ne pas être conscient des réalités de la vie.

Les soucis arrivent tout seuls aux pauvres. Car un pauvre, c'est celui qui n'a pas le luxe d'avoir des désirs, c'est celui qui a des besoins vitaux. Alors Jésus leur dit de ne pas entrer dans le processus du souci au sujet de leurs besoins légitimes. D'avoir la foi, de relever la tête et d'agir au mieux pour résoudre leurs problèmes. Il sera toujours avec eux pour les soutenir dans les difficultés qui cherchent à les rendre soucieux.

 Aux riches, Il dit autre chose. Il dit : « Ne vivez pas pour ce qui est apparent, distinguez l'essentiel, car il y a beaucoup trop d'accessoires dans votre vie. Cherchez en profondeur,  n'accordez pas autant d'importance à  ce qui est factice et périssable. Vous avez beaucoup plus que ce qui n'est nécessaire. Réjouissez vous donc et louez Dieu pour votre abondance. N'oubliez pas de pourvoir aux besoins des pauvres. Ne vous inventez pas des soucis. Derrière les soucis que VOUS VOUS FAITES se trouvent vos peurs et votre orgueil. »

Aux pauvres et aux riches, Dieu dit :

 

 

 

 

En vérité, vous ne commencez à Me chercher que quand vous m'avez déjà trouvé. Relisez ce texte, Dieu y trouve pour vous, ... que vous soyez un pauvre ou un riche.

Repost 0
Published by Michel Genton - dans Les logia
commenter cet article
15 septembre 2007 6 15 /09 /septembre /2007 19:27

Jésus a dit :

Il n’est pas possible

 Que quelqu’un entre dans la maison du fort

 et la prenne de force

 à moins qu’il ne lui lie les mains :

 alors il bouleversera sa maison.

 

Commentaire :

 

Il s’agit là de se poser les bonnes questions.

 

   Qu’est ce que « la maison du fort » ?

   Qui est celui qui cherche à la prendre de force ?

 

Dans les milieux Chrétiens on a souvent tendance à penser que celui qui cherche à prendre la maison de force, c’est l’ennemi : le diable.

Oubliez cette interprétation.

Il y a en vous, de la force et de la faiblesse. Ce qui est faible en vous, c’est votre chair. Ce qui est fort en vous, c’est l’Esprit.

Qu’est-ce que la chair ? C’est tout ce qui est humain, tout ce qui est animal, le psychique.

La maison c’est votre corps, l’habitation de Dieu, de l’Esprit, de ce qui est fort.

La chair cherchera toujours à se rendre propriétaire de la maison, de votre corps.

Dans le vocabulaire de ce monde on dira que l’ego cherche à régner en maître absolu.

Mais c’est l’Esprit qui en est le légitime propriétaire. Jésus vous a racheté à un grand prix, au prix de Son sang Divin sur la Croix.

Alors la question est la suivante :

Est-il possible de lier les mains de Dieu qui vit dans votre corps ? NON !

Vous ne pouvez pas être bouleversé si vous ne voulez pas l’être.

Tant que l’Esprit demeure en vous, votre chair est tenue en échec et vous accomplissez les désirs de Dieu.

Mais si vous attristez l’Esprit, Il se retire et votre chair reprend les commandes. Votre condition devient très pénible. Mais cela ne dépend que de vous.

Il n’est pas possible que la chair entre en possession de votre maison.

C’est vous qui décidez ce que vous voulez. Voulez-vous être sous la domination de l’Esprit ou sous la domination de la chair ?

Si vous voulez faire ce que la chair désire, l’Esprit se retirera et un autre esprit viendra et vous rendra la vie impossible.

Ne mettez donc pas tout sur le dos du diable. Jésus est clair : Il est IMPOSSIBLE que quelqu’un entre en possession de la maison. Je le redis, cela ne devient possible que si vous le désirez vous-même.

Repost 0
Published by Michel Genton - dans Les logia
commenter cet article
8 septembre 2007 6 08 /09 /septembre /2007 17:11

Jésus a dit :
Si un aveugle guide un aveugle,
Ils tombent tous les deux au fond d’une fosse.


Commentaire :

Il y a beaucoup de connaissance dans ce monde. Mais la connaissance humaine n’ouvre pas La Porte du Ciel. Même la connaissance religieuse n’ouvre pas La porte du Ciel. Il faut une illumination par Le Saint-Esprit pour comprendre ce que Jésus a à dire. Sinon, on se trouve face à des interprétations humaines et on est certain que cela finira dans la fosse, dans la tombe, dans la mort et non dans la vie.

Ceux qui font profession de vous conduire ne sont-ils pas des aveugles ? Dans la bouche de Jésus, un conducteur aveugle est une personne qui croit voir et se fait suivre par des gens désemparés qui cherchent leur chemin.

Les deux sont peut-être sincères, mais ils sont cependant dans le noir, dans l’erreur.

En quoi sont-ils dans l’erreur ?

Jésus est notre Berger.

Une personne qui cherche à conduire les autres est dangereuse. Il prétend savoir ce qui est bon pour vous et vous commande de faire ceci ou cela. Un véritable envoyé de Dieu ne vous dira pas ce que vous devez faire, il vous aidera juste à ouvrir les yeux. Une fois que vous y verrez clair, vous saurez ce que vous aurez à faire sans avoir besoin d’un conducteur spirituel. Voilà le vrai rôle d’un pasteur. Le vrai pasteur (berger-humain) inspire les brebis. Il éclaire le Chemin. Par son enseignement et son exemple, il paît les brebis (il les fait paître). Les autres cherchent juste à les tondre…

Repost 0
Published by Michel Genton - dans Les logia
commenter cet article
28 août 2007 2 28 /08 /août /2007 21:33

Jésus a dit :
Ce que tu as entendu d’une oreille,
de l’autre oreille
Proclame-le sur les toits.
Car personne n’allume une lampe
Et ne la met sous le boisseau
Ni ne la met dans un endroit caché,
Mais il la met sur le lampadaire
Afin que tous ceux qui vont et viennent
Voient sa lumière.

 

Commentaire :

Comment peut-on proclamer quelque chose par l’oreille ? Jésus parle là de l’enseignement compris. Si tu as compris quelque chose de ce que Jésus a dit, fait le comprendre aux autres. Dis-le de façon a être entendu, compris. Ne cache pas la connaissance des Choses Sacrées en les embrouillant avec de la religiosité. Si tu ne le fais pas tu es comme un insensé qui allume la lumière et la cache de façon qu’elle ne profite à personne. Les religieux et les gnostiques se sont plus à agir ainsi durant des siècles pour pouvoir dominer sur les petites gens du haut de leur sacro-sainte connaissance. D’oreille à oreille. Voilà ce que dit Jésus, alors qu’en général on dit : de bouche à oreille. Celui qui entend, dans le sens de comprendre, fait entendre aux autres ce qu’il a compris. Jésus nous a dit ce qu’Il a entendu du Père. Il est l’Ouïe par laquelle nous entendons, comprenons, Dieu le Père. A nous maintenant d’être l’Ouïe par laquelle les autres entendront, comprendront, Dieu le Père.
Repost 0
Published by Michel Genton - dans Les logia
commenter cet article
21 août 2007 2 21 /08 /août /2007 21:31

Jésus a dit :
Une ville qui est construite sur un mont élevé
Et qui est forte
Ne peut pas tomber

Ni ne pourra être cachée.

 

Commentaire :

Jésus parle de toi dans ce texte. Tu es la ville dont Il parle. Où es-tu construit ? Sur quel fondement ? La montagne est élevée. La montagne est solide. Ailleurs, Jésus dit de ne pas construire sa vie sur le sable. Celui qui construit sa vie sur un fondement mouvant sera vite détruit par les tempêtes inévitables de l’existence.  Jésus parle là de ta vie qui doit rayonner sur les autres, les inspirer. Une ville Chrétienne, Camélia Théom, m’a dit un jour : « Il y a deux sortes de Chrétiens, ceux qu’on ramasse à la petite cuillère et ceux qui ramassent les autres à la petite cuillère. Quelle sorte de Chrétien veux-tu être ? »

Ta vie doit être construite sur ce qui est élevé et solide. Ta vie doit être construite sur l’Amour qui te permettra de tenir bon dans toutes les situations qui surviendront.

Un jour, Jésus a dit : « je vous ai dit ces choses afin que votre joie soit parfaite, »

Cela signifie que ce que qui résulte de l’enseignement de Jésus crée la joie. Si seulement tu crois ce qu’Il dit que tu t’appliques à le traduire en actions, tu auras en toi une joie que rien ni personne ne pourront te ravir.

L’enseignement de Jésus que tu reçois avec foi devient Lumière en toi. Et tu es la ville qui rayonne sur les hauteurs.

Choisis donc ce qui a de la valeur et attache toi à cela. Ce qui a de la valeur, ce sont les Paroles de Jésus qui te rendent authentique lorsque tu leur accordes ta foi inconditionnelle. 

Tu ne passeras plus inaperçu. Tu seras quelqu’un qu’on recherchera car on va toujours vers la lumière.

Repost 0
Published by Michel Genton - dans Les logia
commenter cet article
22 juin 2007 5 22 /06 /juin /2007 09:10

Jésus a dit :
Aucun prophète n’est accepté dans son village ;
Nul n’est médecin dans sa maison.


Commentaire :

 
Les prophètes et les médecins sont des soignants. Et Jésus ne cherche pas à expliquer quelque chose, Il constate simplement une réalité. Et de nos jours c’est bien toujours la même chose.

 Cela doit nous conduire à la modestie mais aussi à voyager. Puisque nous ne pouvons pas être prophètes dans notre village, allons dans le village voisin. Prenons un billet d’avion et allons soigner ceux qui voudront bien de nos soins.

 Je connais un serviteur de Dieu qui, dans son pays n’est absolument pas considéré. Mais en Afrique, il réunit des foules allant jusqu’à un million de personnes.

 J’en connais qui ont quitté leur pays pour aller prêcher l’Evangile. Au début de leur ministère tout allait bien. Puis ils se sont installés et le succès a commencé à tarir. Il leur a fallu partir ailleurs. Pourtant ce n’était pas parce qu’ils se comportaient mal. Non, c’était juste pour démontrer que si Jésus affirme une chose, elle est vraie.

 C’est une des raisons qui fait que je ne prêche jamais dans mon village.

Repost 0
Published by Michel Genton - dans Les logia
commenter cet article
18 juin 2007 1 18 /06 /juin /2007 09:14

Jésus a dit :
Là où il y a trois dieux,
Ce sont des dieux,
Là où il y en a deux ou un,
Moi, Je suis là.

 Commentaires:

Aïe ! Nous voilà donc devant le problème de la trinité !

Paul ne nie pas le fait qu’il y ait des dieux. Il dit seulement que ces dieux là ne sont pas de vrais dieux.

 Le mot dieu signifie « objet d’adoration. Il y a plusieurs objets d’adoration dans ce monde, n’est-ce pas ? Ces objets d’adoration sont des dieux. Mais nous savons qu’il n’y a qu’un seul vrai Dieu.

Maintenant…

 …quand Jésus était sur la terre, en train d’enseigner ces choses, Il était Dieu dans la chair.

Cela ne l’empêchait pas, en même temps, d’être Dieu remplissant tout l’univers.

 Et les gens en voyaient DEUX. Un au Ciel et un sur la terre.

 Ils voyaient Jésus priant. Il priait le Père. Il y en avait donc bien DEUX.

 Mais ce n’était qu’une parenthèse dans l’histoire. Dieu s’était formé un corps humain pour venir chercher et sauver ce qui était à Lui. Puis, viendra le temps où tout sera réuni en Lui, en une seule entité divine.

 Cela, c’est pour sa personne unique.

 Maintenant, il y a une autre dimension.

 Nous qui sommes élus, nous sommes des dieux, bien que nous mourrions comme les hommes. Eh bien , Jésus dit aussi, que si nous sommes seuls à le prier, ou si nous sommes deux à le prier, Il est avec nous. Jésus dit dans La Bible : « Là où deux ou trois sont assemblés en Mon Nom, Je suis au milieu d’eux. »

Repost 0
Published by Michel Genton - dans Les logia
commenter cet article

Articles Récents