Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Site

(photo:Tl Osborn prie pour Michel Genton; 2005)     
                     Né en 1950 dans le canton de Vaud, en Suisse, Il se converti  en 1968, lors d'une réunion d'évangélisation à Lausanne, à "la maison du peuple" . Il y voit les premières guérisons miraculeuses avec Raphaël Duval, le prédicateur gitan qui l'invite à prier pour les malades. Il fait  plus tard, ses études à l'école biblique des assemblées de Dieu  à Bièvres puis à celle de Nogent sur Marne. Il fut évangéliste  dans les café-bars  parisiens de "Teen-Challenge".  Il fut ordonné pasteur le 7 novembre 1979,  par Tl Osborn à Tulsa en Oklahoma. Deux ans auparavant, il décidait d'ouvrir sa maison, qui est toujours, aujourd'hui une communauté biblique.Il y écrit plusieurs ouvrages ( voir www.revelationbible.com).Depuis février 2001, il manifeste un ministère impressionnant de conversions et de guérisons en Afrique.

Michel Genton


Chaque semaine,  le pasteur Michel Genton, commente pour vous, un nouveau logion.
Le logion (fragment ; « petit mot » en grec)
31 mai 2008 6 31 /05 /mai /2008 16:46

 

Jésus a dit :

Le Royaume du Père est comparable à un homme

Qui avait semé une bonne semence.

Son ennemi vint la nuit,

Il sema de l’ivraie parmi la bonne semence.

L’homme ne les laissa pas arracher l’ivraie,

De peur, leur dit-il, que vous n’alliez en disant :

Nous arracherons l’ivraie,

Et que vous n’arrachiez le blé avec elle.

En effet, au jour de la moisson,

L’ivraie apparaîtra ;

On l’arrachera et on la brûlera.

 

Commentaires.


Ce sont sans doute les paroles les plus dérangeantes que Jésus aie prononcées.  Nous retrouvons ces mêmes paroles dans l’Evangile de Matthieu au chapitre 13 et versets 24 à 30. L’Evangile de Matthieu nous donne l’explication que Jésus donna à Ses propres paroles.

 

En effet, ces paroles avait été prononcées devant la foule. Les gens comprirent ce qu’ils purent. Mais les disciples qui connaissaient bien leur Maître furent choqués et se demandèrent s’ils avaient bien compris ce que Jésus avait dit. Aussi, quand ils furent seuls avec Lui, dans la maison, ils Lui posèrent la question suivante : Matt 13/36 à 43. « Explique-nous la parabole de l’ivraie et du champ. »

 

Et Jésus explique :

 

Celui qui sème le bonne semence, c’est le fils de l’homme ; (Le fils de l’homme c’est Jésus par qui tout a été fait. Col 1/16.)

Le champ, c’est le monde ;

La bonne semence, ce sont les fils du Royaume.

L’ivraie  ce sont les fils du malin ;

L’ennemi qui l’a semée, c’est le diable ;

La moisson, c’est la fin du monde ;

Les moissonneurs, ce sont les anges.

Que voulez-vous que je vous dise de plus ?

 

Ce qui choque les gens d’aujourd’hui, c’est ce qui avait choqué les disciples d’alors :


L’ivraie, ce sont les fils du diable.


Si on ne veut pas prendre Jésus au mot, on peut toujours inventer une doctrine. Mais mon but n’est pas de vous raconter des fables agréables.

Quel est l’esprit qui pousse les chrétiens à ne pas vouloir croire ce que Jésus dit là ?

 

Il y a une semence de Dieu et une semence du diable.

 

La semence de Dieu ne deviendra jamais la semence du diable, et le semence du diable ne deviendra jamais la semence de Dieu.

 

Nous sommes tous nés dans le péché, mais certains ont été prédestinés dès avant la fondation du monde pour que nous soyons saints et irrépréhensibles devant Lui Eph 1/4

 

Jésus n’est venu que pour sauver les Siens, ce qui implique qu’il n’est pas venu sauver la semence du diable. Le berger appelle les brebis qui Lui appartiennent. Jean 10/ 3.

 

Il y a beaucoup d’appelés, mais tous ne sont pas élus. .Matt 22/14.

 

Il appelle Ses brebis par leur nom Jean 10/3.

 

Les autres entendent l’appel, mais n’entendent pas leur nom.

 

Ses brebis connaissent Sa voix. Jean 10/4. L’esprit d’un élu reconnaît la voix de Celui qu’il a connu dans son passé éternel.

 

Jésus est le Bon Berger qui donne Sa vie pour Ses brebis. Il ne la donne pas pour les brebis qui sont à un autre. Jean 14/11.

 

Jésus connaît Ses brebis. Cela signifie bien qu’Il fait la différence entre les Siennes et les autres. Jean 10/14.

 

Il répète qu’Il donne Sa vie pour Ses brebis Jean 14/ 15.

 

Les religieux qui ont entendu cette déclaration claire et nette ont dit que Jésus était fou et qu’Il avait un démon. Jean 14/19.

 

Pourquoi ont-ils dit cela ? Parce que cela les choquait profondément.

 

Qu’est-ce qui les choquait ?

Que Jésus dise qu’il y a deux races d’humains sur la terre :

Une race d’origine divine et une race d’origine diabolique.

 

Cette idée choque encore les âmes atteintes de sensibleries  dégoulinantes de bons sentiments vaseux.

 

Jésus a raison. Il y a des fils du malin. La Bible n’en nomme que deux : Caïn et Judas.

Il est dit que Judas était un démon. Cela signifie que son esprit était un esprit déchu. Beaucoup de nos contemporains sont des esprits déchus qui souillent tout.

Mais Jésus nous interdit de juger. Il ne nous appartient pas de savoir qui est qui.

 

Nous n’avons pas tout en main pour juger.

 

Une personne peut se comporter d’une façon démoniaque et pourtant, elle peut-être une élue de Dieu. Regardez Paul avant sa conversion. Il respirait le meurtre. Pourtant, sa nature était celle d’un fils de Dieu. Un jour il reconnut Son Seigneur, son Berger, son Sauveur et il est né de nouveau. Son esprit était un esprit venant de Dieu. Perdu dans la chair, il était devenu une âme pécheresse. Son âme a été sauvée lorsque son esprit reconnut la voix de son Berger qui l’appelait.

 

Par contre, Judas avait l’air d’un saint homme, imposant les mains aux malades, faisant des miracles au Nom du Seigneur Jésus-Christ. Et pourtant c’était un démon. Jean 6/70.

 

Nous qui avons été élus dès avant la fondation du monde, nous avons le témoignage du Saint-Esprit en nous. Eph 1/4  Rom 8/16.

 

De plus, nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie parce que nous aimons les frères. 1Jean 3/14.

 

Une personne qui n’aime pas Dieu n’a pas du tout envie de passer l’éternité avec Lui, ni en compagnie des Chrétiens qu’ils n’aiment pas ici-bas. Donc tout est bien.

 

Une personne née de nouveau aime Dieu, aime les frères et sœurs. Elle n’est pas forcément  une personne parfaite, mais elle aime.

 

La loi de Moïse ne pouvait pas conduire une personne à la perfection. Seul l’amour conduit à la perfection exigée par Dieu.

Car l’amour couvre une multitude de péchés. Dieu pardonne ceux qui pardonnent. Dieu fait miséricorde à ceux qui font miséricorde.

 

Ceci est le témoignage de l’Esprit qui est en nous.

 

Dieu ne rejette pas celui qui vient à Lui. Allez donc à Lui plutôt que de discuter au sujet de la doctrine de la semence du diable.

 

Ceux qui ne viennent pas à Lui montrent la nature de leur cœur.

 

Mais souvenez-vous… Ce n’est pas à vous de juger les autres. Jamais il ne vous sera dit si une personne est ou non de la mauvaise graine.

Repost 0
Published by Michel Genton - dans Les logia
commenter cet article
16 mai 2008 5 16 /05 /mai /2008 18:57

Jésus a dit :

Celui qui a connu le monde

A trouvé un cadavre ;

Et celui qui a trouvé un cadavre,

Le monde n’est pas digne de lui.

 

 

Commentaires

Jésus dit que nous sommes de ce monde mais que nous ne sommes pas du monde. D’où sommes-nous ? Nous sommes d’un autre monde, du monde spirituel. Notre monde est celui de l’esprit. Quand nous sommes venus dans ce monde nous sommes venus dans la limitation, dans ce système où tout a un début et donc une fin.

Si tu connais le monde, si tu as une relation privilégiée avec ce monde, tu as trouvé un cadavre. Ce qui te semble vivant est déjà mort. Tout porte la mort en soi-même ici-bas. Connaître le monde, c’est connaître la folie de gens, les compromissions, la corruption, les prétentions et les inconséquences qui règnent en maître.

La vie éternelle c’est connaître Dieu et sa manifestation dans ce monde. La manifestation de Dieu dans ce monde, c’est Jésus-Christ, Emmanuel, Dieu avec nous.

Maintenant, si tu es dans ce monde, mais que tu t’y comportes comme un être spirituel, comme une personne qui sait d’où elle vient et où elle va, tu as trouvé un cadavre qui n’est pas digne de toi. Un jour ce que tu es sera manifesté et tu vivras dans le Monde du Seigneur des esprits, débarrassé des limitations frustrantes qui nous sont momentanément imposées sur cette pauvre planète.

 

Repost 0
Published by Michel Genton - dans Les logia
commenter cet article
10 mai 2008 6 10 /05 /mai /2008 12:11

Jésus a dit :

Celui qui ne récuse pas son père et sa mère

Ne pourra se faire mon disciple ;

Et celui qui ne récuse pas ses frères et sœurs

Et ne porte pas sa croix comme Je la porte

Ne sera pas digne de Moi.

 

 

Commentaires

 

Jésus a des grands plans pour ses disciples. Il ne veut pas que nous nous comportions comme les gens de ce monde qui perdent leur vie dans toutes sortes de méandres mensongers.

 

Nous avons une responsabilité qui touche aux choses éternelles. Beaucoup de chrétiens, malheureusement, pensent au Royaume de Dieu comme une chose à venir. Ce Royaume est là, ici, maintenant. C’est maintenant que nous sommes dans l’éternité et c’est maintenant que nous sommes au service de Dieu.

 

La Loi de Moïse disait : « Honore ton père et ta mère ». Mais ce que Moïse a donné au peuple  de Dieu n’était pas le pain du Ciel. Ce que Moïse a donné ne donne pas la Vie. Jean 6/32.

Ce qui donne la vraie vie, déjà ici-bas, c’est ce que Jésus donne.

 

Il nous a donné Sa Parole. Nous sommes les garants de Sa Parole.

 

Il nous a donné le droit d’utiliser Son Nom.

Tout ce que nous faisons, nous le faisons en Son Nom. Col 3/17.

 

Nous ne pouvons pas être partagé entre les choses de ce monde et les Choses éternelles que Jésus nous a confiées. Nous ne pouvons pas être au service des exigences de ce monde, de nos parents, de nos frères et sœurs si nous voulons servir Dieu.

 

Servir Dieu revient à aimer nos parents, nos frères et sœurs et tous, dans la bonne mesure. La mesure qui nous est donnée est claire : quand on le mesure, notre amour pour nos parents semble être de la haine à côté de l’amour que nous avons pour Dieu. Matt 10/37.

 

Quand nous  comprenons que l’amour n’est pas un sentiment, mais un commandement, nous pouvons comprendre que Jésus veut  que nous mesurions sérieusement notre consécration.

Celui qui aime ses parents se consacre à eux. Ceux qui aiment le monde se consacrent à lui. Ceux qui disent aimer Dieu se consacrent à Lui.

 

Pas de compromis.

 

Aimer Dieu revient à donner un amour équilibré à ses parents et au monde. Par un amour équilibré, j’entends : un amour discipliné aux exigences de Celui qui nous a confié Son Esprit afin que nous accomplissions, non pas notre volonté, mais la sienne.

 

Comme dans Matt 10/37, Jésus dit que nous avons à porter notre croix.

Porter sa croix, c’est marcher, progresser, sur le chemin du renoncement à la vie normale de monsieur et madame tout-le-monde. Le disciple de Jésus est averti : il aura des luttes, entre autres, avec ceux de sa famille. Et dans ses luttes, il devra manifester le renoncement à tout et en particulier à ses droits à la paix familiale.

 

Jésus est venu apporter la paix, mais cette paix est précédée par la lutte. Luc 2/14 nous dit que la paix est pour ceux qu’Il agrée « Je vous donne la paix, Je vous donne Ma Paix. Je ne vous donne pas comme le monde donne. » Jean 14/27. La Paix est donc pour les Siens ; et ceux de nos familles peuvent la percevoir comme une paix ennemie de l’amour familial.

 

La Paix qu’Il nous donne engendre souvent la guerre dans les familles. Pourquoi ? Parce que La vérité vient se cogner contre les mensonges, la futilité, la corruption et l’inimitié qui règnent dans ce monde. C’est à cause de cela que la division s’installe quand Jésus sauve un des membres d’une famille.

Alors c’est certain,  nous n’avons pas à haïr nos parents. Nous devons simplement passer ce cap de la division, dignement, sans trahir notre Maître Divin. Puis, la paix viendra avec le temps, quand les parents qui aiment réellement leurs enfant qui sont devenus disciples de Jésus  s’aperçoivent qu’ils ne sont pas malheureux, ni exploités, ni stupides. L’amour familial deviendra alors plus sain et plus doux car sous l’influence de Dieu. Et c’est là aussi que cette parole de Jésus trouve sa signification : « Celui qui perd sa vie la trouve. Matt 10/39.

 

Ceux qui font des compromis en essayant de ménager la chèvre et le choux (comme on dit chez nous) finiront par être déçu.

Repost 0
Published by Michel Genton - dans Les logia
commenter cet article
1 mai 2008 4 01 /05 /mai /2008 10:07

Jésus a dit :

Heureux êtes-vous, les pauvres,

Parce que vôtre est le Royaume des Cieux.

 

Commentaires

 

 

Le mot heureux que Jésus utilise ici comme en Matthieu 5/3 n’est pas heureux dans le sens béat du mot.

La traduction la plus honnête est : « en marche ». Jésus n’a pas dit « Makarioï », ce qui signifie Bienheureux. Il a dit « Ashéri » qui a pour racine ashar qui implique l’idée de la rectitude de l’homme qui marche sur une route sans obstacle. Il marche sur la route qui conduit à Dieu.

 

En marche, vous qui êtes pauvres est donc à mettre en parallèle avec Matt 19/23 : « Je vous le dis en vérité, un riche entrera difficilement dans le Royaume des Cieux. Je vous le dis encore, il est plus facile à un chameau de passer par le trou d’une aiguille qu’à un riche d’entrer dans le Royaume de Dieu (…) Aux hommes cela est impossible, mais à Dieu tout est possible. »

Pour une personne riche, le chemin pour arriver dans le Royaume des Cieux est plein d’obstacles et il n’est pas droit.

Le riche a des problèmes de riches. Les problèmes de riches sont des problèmes qu’un pauvre ne peut pas imaginer. Le pauvre est obligé de compter sur Dieu pour tout. Le riche pense qu’il peut s’en sortir sans Dieu. Il a une intelligence très terre à terre. Il se crée donc des soucis que le pauvre n’a pas. Le vrai  pauvre, quand il trouve Dieu, trouve tout. Dieu devient son pourvoyeur. Dieu va se servir du riche pour venir au secours du pauvre. Mais le riche ? Qui vient à son secours ? Il est seul et n’a bien souvent pas l’humilité d’apprendre du pauvre ce qui pourrait lui simplifier la vie. Le pauvre ne cherchera pas la compagnie du riche pour le plaisir d’être avec sa personne, car la personnalité du riche lui apparaîtra souvent comme arrogante. Le pauvre restera avec les autres pauvres. Le riche pensera souvent que le pauvre ne l’aime que pour son argent. Il ne sera souvent ‘aimé’ que pour son argent, car il n’aura pas grand chose d’aimable dans son comportement vis-à-vis du pauvre.

Le premier problème du riche est donc celui de la foi dont il n’a pas vraiment besoin pour vivre, pour survivre. Le second problème du riche est l’amour dont il se sent frustré, car il ne peut jamais être sûr de n’être aimé que pour lui-même. C’est en cela que c’est difficile pour lui d’entrer là où le pauvre entre facilement : dans la soumission. Car qui dit « Royaume », dit « Roi ». Le riche est souvent son propre roi. Alors que le pauvre cherche protection et aide auprès du Roi des rois (et du nanti).

 

Repost 0
Published by Michel Genton - dans Les logia
commenter cet article
25 avril 2008 5 25 /04 /avril /2008 13:52

Ses disciples Lui dirent :

La circoncision est-elle utile ou non ? Il leur dit :

Si elle était inutile,

Leur père les engendrerait circoncis de leur mère.

Mais la circoncision véritable, en esprit,

a trouvé un profit total.

 

 

Commentaires

 

Jésus est très clair au sujet de tout ce qui concerne les pratiques religieuses comme la circoncision, le sabbat, le jeûne etc… Les gens faibles ont besoin de cela pour affirmer leur appartenance.

Dieu est le Dieu de tous et tout  ce que vous pourriez faire pour sembler lui appartenir plus que les autres, n’est que de l’orgueil. Ces rites et autres pratiques ne servent qu’à votre auto-satisfaction. Tout cela semble être des signes spirituels, mais ils n’en sont pas du tout. Ils ne sont que des signes extérieurs qui flattent l’égo.

 

Alors qu’est-ce que la circoncision de l’esprit ?

 

En tout cas, ce n’est pas la mutilation de l’esprit. Notre esprit se soumet à Dieu et cette soumission est un sacrifice. Nous offrons notre être entier à Dieu et non seulement un bout de peau. La circoncision n’était que l’image de la réalité profonde. Le véritable enfant de Dieu n’est pas celui qui a des signes extérieurs, mais celui qui est loué par Dieu et non par les hommes.

 

Il y a des pratiques religieuses chrétiennes qui donnent à ceux qui les observent une « allure  de sainteté ». Les cheveux non-coupés chez les femmes, les habits démodés, les jeûnes à répétition, le fait de ne pas boire de vin etc… Tout cela sert à se glorifier par rapport à ceux qui n’observent pas ces lois. C’est ridicule et sans valeur aux yeux de Dieu ainsi qu’aux aux yeux de toute personne qui a une vie réellement spirituelle. Rom 2/25.

 

Au temps de l’apôtre Paul il y avait déjà cette sorte de chrétiens charnels qui cherchaient à contraindre les gens à se faire circoncire. Gal 6/12.

 

Ces commandements, quand ils sont observés par des Chrétiens,  ne sont fondés que sur des doctrines d’hommes, ils ont à la vérité une apparence de sagesse, en ce qu’ils indiquent un culte volontaire, de l’humilité, et le mépris du corps, mais ils sont sans aucun mérite et contribuent à la satisfaction de la chair, de l’égo. Col 2/20-23.

 

 

Repost 0
Published by Michel Genton - dans Les logia
commenter cet article
18 avril 2008 5 18 /04 /avril /2008 15:14

Ses disciples Lui dirent :

Vingt quatre prophètes ont parlé en Israël

Et tous ont parlé par Toi.

Il leur dit :

Vous avez délaissé celui qui est vivant devant vous

 et vous avez parlé des morts.

 

 

Commentaires.

Jésus-Christ a, là, dit une chose que nous pourrions redire à ceux de notre génération.

Combien de fois un fils de Dieu se trouve en compagnie de personnes qui cherchent la Vérité. Mais au lieu de l’écouter, ils parlent des morts. Ils parlent des gens qui ne sont pas régénérés, ou ils parlent des serviteurs de Dieu qui ont vécu autrefois.

Ils n’écoutent pas ce que Dieu a à leur dire. Pourtant, ils sont en présence d’un homme ou d’une femme en qui Jésus habite. Mais ils ne le reconnaissent pas. Ils ne l’écoutent pas, ils parlent… Ou pire ! … ils allument la télé.

La misère spirituelle n’est pas une chose récente. Même en présence de Jésus les gens parlaient de futilités ou de choses dépassées.

C’est vrai que Jésus était là pour accomplir les prophéties d’autrefois. Mais plutôt que d’en parler, ils auraient mieux fait de laisser Jésus enseigner.

 

Un jour, Jésus a dit que tous ceux qui sont venus avant Lui n’étaient qu’une bande de voleurs Jean 10/8.

 

Voulait-Il vraiment dire que les prophètes qui ont parlé de Lui étaient des voleurs et des brigands ? Non, je ne le pense pas. Il parlait de la même manière choquante que le jour où Il a dit : « si tu ne hais pas ton père, tu ne peux pas être Mon disciple ».

 

Les brebis de Dieu n’ont pas à écouter encore et encore ce que les anciens ont annoncé. Ce qu’ils ont annoncé est là, présent. Ecoutez donc ce qu’Il a à dire.

 

Repost 0
Published by Michel Genton - dans Les logia
commenter cet article
12 avril 2008 6 12 /04 /avril /2008 17:48

Ses disciples Lui dirent :
Quel jour
Le repos de ceux qui sont morts viendra-t-il ?
Et quel jour
Le monde nouveau viendra-t-il ?
Il leur dit :
Ce que vous attendez est venu,
Mais vous, vous ne le connaissez pas.

 

 

Commentaires.


Les disciples étaient en danger. Dans le même danger que nous courrons nous-mêmes. Celui de ne pas connaître ce que Dieu est en train de faire maintenant.

Les religieux sont presque tous tombés dans ce piège. Ils ne savent pas reconnaître les signes du temps dans lequel ils vivent.

Jésus ne parle pas ici des mêmes morts que les disciples. Les disciples parlent des morts, des gens décédés. Or, Jésus a des choses plus importantes à dire. Il parle là de ceux qui sont morts dans le péché. De ceux qui sont séparés de Dieu à cause du péché. Il parle de la situation de tous les êtres humains. Nous sommes morts, séparés de la Vie, séparés de Dieu à cause de nos péchés.

 

Mais Jésus est venu et Il a renversé la barrière qui nous séparait de Son Père. Nous pouvons entrer dans le repos. (voir logion 50).

Le monde nouveau est venu car Jésus en venant sur terre a inauguré le Chemin de la Vie éternelle.

Plus besoin d’attendre. C’est maintenant le jour du salut parfait. Si tu entends la voix du Seigneur, n’endurcis pas ton cœur. Entre dans le repos, dans le nouveau  monde : dans Son Royaume.

Repost 0
Published by Michel Genton - dans Les logia
commenter cet article
23 mars 2008 7 23 /03 /mars /2008 15:38

Jésus a dit :

Heureux êtes-vous, monakhos, élus,

Parce que vous trouverez le Royaume.

Comme vous êtes issus de Lui,

Vous y retournerez.

 

Commentaires.

Au logion 39 nous avons vu que les religieux avaient tenu cachés certain Textes Sacrés. Jésus leur reproche de ne pas utiliser les clés de la Connaissance et d’en empêcher l’accès.

Dans l’Evangile de Luc , Jésus dit :

 

« Malheur à vous, docteurs de la loi ! Parce que vous avez enlevé la clé de la connaissance ; vous n’êtes pas entrés vous-mêmes, et vous avez empêché d’entrer ceux qui le voulaient. » Luc 11/52.

 

 La grande foule des Juifs ne pouvait pas entrer par la porte de la Connaissance parce que les religieux les menaçaient des foudres de l’enfer s’ils osaient le faire.

 

Puis ce fut au tour de l’église catholique de cacher certains Textes qui les dérangeaient (comme le livre d’Hénoch, l’Evangile de Thomas, le Testament des douze patriarches etc…).

 

Les protestants n’ont pas fait mieux et les Evangéliques sont complètement ignorants au sujet de ces Textes.

 

Le mot « APOCRYPHE » signifie « caché ».

 

Pour ma part, je ne vous cache rien. Ce que je sais, je vous le dis.

 

Qu’est-ce qu’un MONAKOS ? C’est un SOLITAIRE. C’est une personne qui est élue de Dieu et qui ne suit pas bêtement le troupeau. C’est une personne qui cherche pour trouver, et qui trouve ce qu’elle cherche.

 

Un Monakos, cherche premièrement les Choses qui concernent le Royaume et la Justice de Dieu. Il se sent seul, car il est généralement incompris par la masse des suiveurs. En général, un Monakos est une personne qui a souffert de la part des religieux. Il se tient Monakos, solitaire, car Dieu le lui impose.

 

Le Monakos est heureux, c’est-à-dire, en marche sur une voie droite qui le conduit dans la Connaissance des choses spirituelles. Il ne s’embarrasse pas de l’avis des religieux pétris de traditions et de principes charnels et légalistes.

 

Le Monakos est souvent appelé un « franc-tireur » par ceux dont la religion est reconnue par les gens de ce monde.

 

Un Monakos sait qu’il n’est pas de ce monde et son cœur est tourné vers le Lieu d’où il vient : Le Royaume invisible aux humains.


Le Monakos sait que son corps n’est que poussière et qu’il retournera à la poussière. Il sait aussi que son esprit retournera à Dieu, car c’est de là qu’il vient. Ecc 12/9.

 

C’est ce que nous dit ce logion 49. Que Dieu vous aide dans votre recherche de La Vérité.

Repost 0
Published by Michel Genton - dans Les logia
commenter cet article
14 mars 2008 5 14 /03 /mars /2008 16:26

Jésus a dit :

Si deux font la paire entre eux
Dans la même maison,

Ils diront à cette montagne :

Eloigne-toi,

Et elle s’éloignera.



Commentaires :

 

L’unité est primordiale. Alors on pense généralement que… « si deux ou trois se mettent d’accord sur la terre, s’ils demandent une chose quelconque cela leur sera accordé » Matt 18/19.

Bien sûr que c’est vrai. Mais il y a aussi une autre facette de la vérité. Combien de serviteurs de Dieu ne sont pas intérieurement en ordre avec eux-mêmes ?

La maison représente ici notre tente, notre corps. Jésus revient encore une fois sur la cohérence, sur l’intégrité.

Si, en nous-mêmes, nous sommes UN, rien ne pourra nous résister. Aucun montagne de problèmes ne pourra se mettre en travers de notre chemin.

Mais il y a si peu de cohérence dans les milieux chrétiens.

Par exemple j’entends souvent des Chrétiens  dire : « Pourquoi Dieu guérit-Il certaines personnes et pas d’autres ? » Cette question ne doit même pas se poser. Dieu est le Maître. Il nous a envoyés pour prier pour les malades, faisons-le sans condition.

D’autres demandent pourquoi , après avoir apporté la dîme à La Maison de Dieu, ils ont dû se battre pour réussir dans leurs affaires ?

D’autres encore demandent pourquoi Jésus qui est venu pour ôter le péché du monde, laisse les membres de Son église dans un  monde qui se vautre encore dans le péché ?

La connaissance de la vérité n’étant pas entièrement reçue par eux, ils ne voient qu’une partie de la Vérité et elle ne suffit évidemment pas à combler leur cœur.

La réponse aux questions de ce niveau vienne à ceux qui sont près de Dieu. Les autres en feraient une vulgarisation dangereuse ou des doctrines contraignantes pour les petites gens du peuple.

Imaginez qu’il soit suffisant d’être à deux ou à trois pour demander une chose quelconque et qu’elle nous soit TOUJOURS accordée, comme le dit Jésus en Matt 18/19.

Je vois d’ici des gens mal intentionnés ou tout simplement stupides demandant des choses qui seraient contraire à la Volonté de Dieu.

Je vous conseilel (au risque de blesser l’hyper spiritualité de certains) de regarder le film « Bruce Tout –Puissant » avec Jim Carrey . Cette agréable comédie vous aidera à comprendre bien des choses sur la prière et sur l’autorité que nous avons en Jésus-Christ.

Dieu n’est pas tenu d’exaucer toutes les prières que nous faisons, même si nous sommes deux ou trois à nous être mis d’accord. Sa promesse est faite à des disciples accomplis et non à des gens plus ou moins intéressés.


Jac 4/3. « Vous demandez, et vous ne recevez pas, parce que vous demandez mal, dans le but de satisfaire vos passions. »

 

Luc 6/40 : Il est possible de devenir comme le Maître. « Tout disciple accompli sera comme son Maître » et Jésus, notre Maître était TOUJOURS exaucé ! Jean 11/41.

 

Il nous faut être Un en nous-mêmes, c’est ce que ce logion signifie.

Alors, quoi que ce soit que nous disions, cela arrivera.


 

Repost 0
Published by Michel Genton - dans Les logia
commenter cet article
3 mars 2008 1 03 /03 /mars /2008 19:28

 

Jésus a dit :

Il n’est pas possible
Qu’un homme monte deux chevaux,
Qu’il bande deux arcs ;
Et il n’est pas possible
Qu’un serviteur serve deux maîtres,
Sinon il honorera l’un
Et il outragera l’autre.
Jamais homme ne boit du vin vieux
Et ne désire aussitôt boire du vin nouveau.
Et on ne verse pas du vin nouveau
Dans de vielles outres, de peur qu’elles n’éclatent ;
Et l’on ne verse pas du vin vieux
Dans une outre neuve,
De peur qu’elle ne le gâte.
On ne coud pas de vieille pièce
A un vêtement neuf,
Car cela se déchirerait.

 

 


Commentaires:
 

L’intégrité. Voilà ce que Le Maître attend de nous. Etre intègre, c’est être entier. On ne peut pas prétendre être Disciple de Jésus, si on ne fait pas sa Volonté écrite.

 

De nos jours beaucoup de chrétiens  cherchent quelle est la volonté de Dieu pour eux. Ils fréquentent l’église pour avoir une réponse spirituelle. Ils attendent une prophétie ou une parole de connaissance. C’est de la folie !

 

Comment oser demander à Dieu de dire quelque chose alors qu’on ne fait pas d’abord ce qui est écrit.

 

Dire : « Seigneur, Seigneur ! » ne sert à rien ! Jésus ne se laisse pas attendrir par la voix suppliante de ceux qui ont un autre maître que Lui. Car, ne pas faire la Volonté écrite de Dieu, c’est faire sa propre volonté. C’est être son propre maître.

 

Nous avons eu les vaches folles.

 

Maintenant, de plus en plus, nous avons les brebis folles. Jésus les appelle ‘les vierges folles’

 

Les vierges folles. Qui disent :

 

« Seigneur ! Seigneur ! » 

 

Nous avons des brebis qui revendiquent le droit de faire leur propre volonté.

 

Nous avons des vierges folles qui sont scandalisées quand elles lisent que nous sommes prédestinés.

 

Ces brebis folles tiennent absolument à  leur libre-arbitre. Et pourquoi donc ? Je vous le demande ? Pour faire librement leur propre volonté.

 

 

 

Paroles de vierges folles :

 

Je fais de mon temps ce que je veux.

Je fais de mon argent ce que je veux.

Je fais de mon corps ce que je veux.

J’ai le libre-arbitre, moi.

Je m’appartiens.

Si Jésus n’est pas content, Il n’a qu’à le dire,

mais en tout cas, pas à travers Ses serviteurs.

Jésus est mon Maître, mais il ne faut pas être fanatique !

Je ne vais pas à l’église pour qu’on me fasse la morale.

Je n’admets pas qu’on vienne me déranger avec des doctrines.

Je ne crois pas que Dieu ait préparé ce qui me concerne à l’avance.

Je refuse d’être le robot de Dieu.

Je ne prie pas beaucoup parce que Dieu ne parle pas beaucoup.

Je ne lis pas la Bible tous les jours, je n’ai pas le temps.

Je tombe par terre aux réunions, c’est la preuve que Dieu m’aime.

Je ne donne pas ma dîme, Dieu sait très bien que je n’en ai pas les moyens, avec tous les engagements que J’ai pris.

Je chante à tue-tête dans l’église, mais je ne témoigne pas au-dehors.

 

 

Pourquoi ses vierges sont-elles folles ?

 

Parce qu’elles ne sont pas intègres, pas entièrement consacrées à leur Maître.

 

Parce qu’elles croient dans leur salut inconditionnel. (Elles ont raison en partie). Elle sont sauvées par grâce, mais elles ont à vivre une vie de consécration ici-bas, sur terre.

 

Une vierge sage fait la volonté de Son Berger par amour, parce qu’elle est sauvée.

Une vierge folle fait comme elle veut puisqu’elle est sauvée.

 

Elles n’ont pas besoin d’avoir satan pour maître, elle sont leur propre maître et cela les disqualifie. Elles seront sauvées, mais comme au travers du feu.

 

Ce n’est pas possible d’avoir Jésus pour Maître et de faire ce qu’on veut, où on veut, quand on veut.

 

Cela, c’est se moquer de Jésus-Christ.

 

Jésus est outré par une telle attitude.

 

Imaginez un homme qui cherche une épouse. Va-t-il choisir une jeune fille qui lui dit : « Je t’aime »,  mais qui lui fait honte partout où il va ?

Va-t-il choisir une jeune fille qui discute au sujet de tout ce qu’il dit, mettant en doute la plu- part de ce qu’il dit, mais qui est toute contente de recevoir des cadeaux de lui ?

Va-t-il choisir une jeune fille délurée qui dit n’importe quoi , n’importe où, et n’a aucune retenue, ni pudeur ?


Choisira-t-il une jeune fille qui dit :

 

 « moi, je veux être ton épouse parce que tu es le plus fort, le plus riche, le plus gentil, le plus beau, le plus compréhensif, le plus merveilleux, mais ça ne veut pas dire que je te suivrai partout en étant soumise à tout ce que tu diras, j’ai ma liberté, moi »

 

Jésus est le Maître ou Il ne l’est pas ! Pas d’autre possibilité !

 

En Vérité, ce que Jésus veut absolument que nous sachions c’est que si nous ne sommes pas cohérents (voir le logion 45),  Lui Il l’est.

Il nous dit clairement à quoi nous nous engageons quand nous répondons à Son appel.

On ne fait pas de mélange.

Les outres neuves éclatent ou gâtent le vin vieux.

Pareil pour le vêtement.

Il est cohérent et Il ne demande pas que nous adhérions à Son club religieux. Il veut notre vie. Il est exigeant et Il ne nous le cache pas.

Il se montre ainsi car il y a urgence. Le diable a endormi le peuple. Le diable est d’accord pour que vous adhériez à une religion et que vous mettiez en pratique les rites de cette religion. Il est d’accord pour que vous vous fassiez baptiser et que vous alliez à l’église fidèlement. Mais Jésus dit que ce n’est pas suffisant pour être un disciple. A vous de voir.

 

Repost 0
Published by Michel Genton - dans Les logia
commenter cet article

Articles Récents