Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Site

(photo:Tl Osborn prie pour Michel Genton; 2005)     
                     Né en 1950 dans le canton de Vaud, en Suisse, Il se converti  en 1968, lors d'une réunion d'évangélisation à Lausanne, à "la maison du peuple" . Il y voit les premières guérisons miraculeuses avec Raphaël Duval, le prédicateur gitan qui l'invite à prier pour les malades. Il fait  plus tard, ses études à l'école biblique des assemblées de Dieu  à Bièvres puis à celle de Nogent sur Marne. Il fut évangéliste  dans les café-bars  parisiens de "Teen-Challenge".  Il fut ordonné pasteur le 7 novembre 1979,  par Tl Osborn à Tulsa en Oklahoma. Deux ans auparavant, il décidait d'ouvrir sa maison, qui est toujours, aujourd'hui une communauté biblique.Il y écrit plusieurs ouvrages ( voir www.revelationbible.com).Depuis février 2001, il manifeste un ministère impressionnant de conversions et de guérisons en Afrique.

Michel Genton


Chaque semaine,  le pasteur Michel Genton, commente pour vous, un nouveau logion.
Le logion (fragment ; « petit mot » en grec)
22 septembre 2007 6 22 /09 /septembre /2007 09:53

Jésus a dit :

Ne vous souciez pas, du matin au soir

et du soir au matin,

de ce que vous revêtirez.

 Commentaire :

 

 

Les pauvres ONT des soucis, les riches SE FONT du soucis. Il y a les impondérables de la vie qu'il faut plus ou moins prévoir afin de ne pas se trouver pris au dépourvu. Il ne s'agit pas ici de ne pas être conscient des réalités de la vie.

Les soucis arrivent tout seuls aux pauvres. Car un pauvre, c'est celui qui n'a pas le luxe d'avoir des désirs, c'est celui qui a des besoins vitaux. Alors Jésus leur dit de ne pas entrer dans le processus du souci au sujet de leurs besoins légitimes. D'avoir la foi, de relever la tête et d'agir au mieux pour résoudre leurs problèmes. Il sera toujours avec eux pour les soutenir dans les difficultés qui cherchent à les rendre soucieux.

 Aux riches, Il dit autre chose. Il dit : « Ne vivez pas pour ce qui est apparent, distinguez l'essentiel, car il y a beaucoup trop d'accessoires dans votre vie. Cherchez en profondeur,  n'accordez pas autant d'importance à  ce qui est factice et périssable. Vous avez beaucoup plus que ce qui n'est nécessaire. Réjouissez vous donc et louez Dieu pour votre abondance. N'oubliez pas de pourvoir aux besoins des pauvres. Ne vous inventez pas des soucis. Derrière les soucis que VOUS VOUS FAITES se trouvent vos peurs et votre orgueil. »

Aux pauvres et aux riches, Dieu dit :

 

 

 

 

En vérité, vous ne commencez à Me chercher que quand vous m'avez déjà trouvé. Relisez ce texte, Dieu y trouve pour vous, ... que vous soyez un pauvre ou un riche.

Repost 0
Published by Michel Genton - dans Les logia
commenter cet article
15 septembre 2007 6 15 /09 /septembre /2007 19:27

Jésus a dit :

Il n’est pas possible

 Que quelqu’un entre dans la maison du fort

 et la prenne de force

 à moins qu’il ne lui lie les mains :

 alors il bouleversera sa maison.

 

Commentaire :

 

Il s’agit là de se poser les bonnes questions.

 

   Qu’est ce que « la maison du fort » ?

   Qui est celui qui cherche à la prendre de force ?

 

Dans les milieux Chrétiens on a souvent tendance à penser que celui qui cherche à prendre la maison de force, c’est l’ennemi : le diable.

Oubliez cette interprétation.

Il y a en vous, de la force et de la faiblesse. Ce qui est faible en vous, c’est votre chair. Ce qui est fort en vous, c’est l’Esprit.

Qu’est-ce que la chair ? C’est tout ce qui est humain, tout ce qui est animal, le psychique.

La maison c’est votre corps, l’habitation de Dieu, de l’Esprit, de ce qui est fort.

La chair cherchera toujours à se rendre propriétaire de la maison, de votre corps.

Dans le vocabulaire de ce monde on dira que l’ego cherche à régner en maître absolu.

Mais c’est l’Esprit qui en est le légitime propriétaire. Jésus vous a racheté à un grand prix, au prix de Son sang Divin sur la Croix.

Alors la question est la suivante :

Est-il possible de lier les mains de Dieu qui vit dans votre corps ? NON !

Vous ne pouvez pas être bouleversé si vous ne voulez pas l’être.

Tant que l’Esprit demeure en vous, votre chair est tenue en échec et vous accomplissez les désirs de Dieu.

Mais si vous attristez l’Esprit, Il se retire et votre chair reprend les commandes. Votre condition devient très pénible. Mais cela ne dépend que de vous.

Il n’est pas possible que la chair entre en possession de votre maison.

C’est vous qui décidez ce que vous voulez. Voulez-vous être sous la domination de l’Esprit ou sous la domination de la chair ?

Si vous voulez faire ce que la chair désire, l’Esprit se retirera et un autre esprit viendra et vous rendra la vie impossible.

Ne mettez donc pas tout sur le dos du diable. Jésus est clair : Il est IMPOSSIBLE que quelqu’un entre en possession de la maison. Je le redis, cela ne devient possible que si vous le désirez vous-même.

Repost 0
Published by Michel Genton - dans Les logia
commenter cet article
8 septembre 2007 6 08 /09 /septembre /2007 17:11

Jésus a dit :
Si un aveugle guide un aveugle,
Ils tombent tous les deux au fond d’une fosse.


Commentaire :

Il y a beaucoup de connaissance dans ce monde. Mais la connaissance humaine n’ouvre pas La Porte du Ciel. Même la connaissance religieuse n’ouvre pas La porte du Ciel. Il faut une illumination par Le Saint-Esprit pour comprendre ce que Jésus a à dire. Sinon, on se trouve face à des interprétations humaines et on est certain que cela finira dans la fosse, dans la tombe, dans la mort et non dans la vie.

Ceux qui font profession de vous conduire ne sont-ils pas des aveugles ? Dans la bouche de Jésus, un conducteur aveugle est une personne qui croit voir et se fait suivre par des gens désemparés qui cherchent leur chemin.

Les deux sont peut-être sincères, mais ils sont cependant dans le noir, dans l’erreur.

En quoi sont-ils dans l’erreur ?

Jésus est notre Berger.

Une personne qui cherche à conduire les autres est dangereuse. Il prétend savoir ce qui est bon pour vous et vous commande de faire ceci ou cela. Un véritable envoyé de Dieu ne vous dira pas ce que vous devez faire, il vous aidera juste à ouvrir les yeux. Une fois que vous y verrez clair, vous saurez ce que vous aurez à faire sans avoir besoin d’un conducteur spirituel. Voilà le vrai rôle d’un pasteur. Le vrai pasteur (berger-humain) inspire les brebis. Il éclaire le Chemin. Par son enseignement et son exemple, il paît les brebis (il les fait paître). Les autres cherchent juste à les tondre…

Repost 0
Published by Michel Genton - dans Les logia
commenter cet article
28 août 2007 2 28 /08 /août /2007 21:33

Jésus a dit :
Ce que tu as entendu d’une oreille,
de l’autre oreille
Proclame-le sur les toits.
Car personne n’allume une lampe
Et ne la met sous le boisseau
Ni ne la met dans un endroit caché,
Mais il la met sur le lampadaire
Afin que tous ceux qui vont et viennent
Voient sa lumière.

 

Commentaire :

Comment peut-on proclamer quelque chose par l’oreille ? Jésus parle là de l’enseignement compris. Si tu as compris quelque chose de ce que Jésus a dit, fait le comprendre aux autres. Dis-le de façon a être entendu, compris. Ne cache pas la connaissance des Choses Sacrées en les embrouillant avec de la religiosité. Si tu ne le fais pas tu es comme un insensé qui allume la lumière et la cache de façon qu’elle ne profite à personne. Les religieux et les gnostiques se sont plus à agir ainsi durant des siècles pour pouvoir dominer sur les petites gens du haut de leur sacro-sainte connaissance. D’oreille à oreille. Voilà ce que dit Jésus, alors qu’en général on dit : de bouche à oreille. Celui qui entend, dans le sens de comprendre, fait entendre aux autres ce qu’il a compris. Jésus nous a dit ce qu’Il a entendu du Père. Il est l’Ouïe par laquelle nous entendons, comprenons, Dieu le Père. A nous maintenant d’être l’Ouïe par laquelle les autres entendront, comprendront, Dieu le Père.
Repost 0
Published by Michel Genton - dans Les logia
commenter cet article
21 août 2007 2 21 /08 /août /2007 21:31

Jésus a dit :
Une ville qui est construite sur un mont élevé
Et qui est forte
Ne peut pas tomber

Ni ne pourra être cachée.

 

Commentaire :

Jésus parle de toi dans ce texte. Tu es la ville dont Il parle. Où es-tu construit ? Sur quel fondement ? La montagne est élevée. La montagne est solide. Ailleurs, Jésus dit de ne pas construire sa vie sur le sable. Celui qui construit sa vie sur un fondement mouvant sera vite détruit par les tempêtes inévitables de l’existence.  Jésus parle là de ta vie qui doit rayonner sur les autres, les inspirer. Une ville Chrétienne, Camélia Théom, m’a dit un jour : « Il y a deux sortes de Chrétiens, ceux qu’on ramasse à la petite cuillère et ceux qui ramassent les autres à la petite cuillère. Quelle sorte de Chrétien veux-tu être ? »

Ta vie doit être construite sur ce qui est élevé et solide. Ta vie doit être construite sur l’Amour qui te permettra de tenir bon dans toutes les situations qui surviendront.

Un jour, Jésus a dit : « je vous ai dit ces choses afin que votre joie soit parfaite, »

Cela signifie que ce que qui résulte de l’enseignement de Jésus crée la joie. Si seulement tu crois ce qu’Il dit que tu t’appliques à le traduire en actions, tu auras en toi une joie que rien ni personne ne pourront te ravir.

L’enseignement de Jésus que tu reçois avec foi devient Lumière en toi. Et tu es la ville qui rayonne sur les hauteurs.

Choisis donc ce qui a de la valeur et attache toi à cela. Ce qui a de la valeur, ce sont les Paroles de Jésus qui te rendent authentique lorsque tu leur accordes ta foi inconditionnelle. 

Tu ne passeras plus inaperçu. Tu seras quelqu’un qu’on recherchera car on va toujours vers la lumière.

Repost 0
Published by Michel Genton - dans Les logia
commenter cet article
22 juin 2007 5 22 /06 /juin /2007 09:10

Jésus a dit :
Aucun prophète n’est accepté dans son village ;
Nul n’est médecin dans sa maison.


Commentaire :

 
Les prophètes et les médecins sont des soignants. Et Jésus ne cherche pas à expliquer quelque chose, Il constate simplement une réalité. Et de nos jours c’est bien toujours la même chose.

 Cela doit nous conduire à la modestie mais aussi à voyager. Puisque nous ne pouvons pas être prophètes dans notre village, allons dans le village voisin. Prenons un billet d’avion et allons soigner ceux qui voudront bien de nos soins.

 Je connais un serviteur de Dieu qui, dans son pays n’est absolument pas considéré. Mais en Afrique, il réunit des foules allant jusqu’à un million de personnes.

 J’en connais qui ont quitté leur pays pour aller prêcher l’Evangile. Au début de leur ministère tout allait bien. Puis ils se sont installés et le succès a commencé à tarir. Il leur a fallu partir ailleurs. Pourtant ce n’était pas parce qu’ils se comportaient mal. Non, c’était juste pour démontrer que si Jésus affirme une chose, elle est vraie.

 C’est une des raisons qui fait que je ne prêche jamais dans mon village.

Repost 0
Published by Michel Genton - dans Les logia
commenter cet article
18 juin 2007 1 18 /06 /juin /2007 09:14

Jésus a dit :
Là où il y a trois dieux,
Ce sont des dieux,
Là où il y en a deux ou un,
Moi, Je suis là.

 Commentaires:

Aïe ! Nous voilà donc devant le problème de la trinité !

Paul ne nie pas le fait qu’il y ait des dieux. Il dit seulement que ces dieux là ne sont pas de vrais dieux.

 Le mot dieu signifie « objet d’adoration. Il y a plusieurs objets d’adoration dans ce monde, n’est-ce pas ? Ces objets d’adoration sont des dieux. Mais nous savons qu’il n’y a qu’un seul vrai Dieu.

Maintenant…

 …quand Jésus était sur la terre, en train d’enseigner ces choses, Il était Dieu dans la chair.

Cela ne l’empêchait pas, en même temps, d’être Dieu remplissant tout l’univers.

 Et les gens en voyaient DEUX. Un au Ciel et un sur la terre.

 Ils voyaient Jésus priant. Il priait le Père. Il y en avait donc bien DEUX.

 Mais ce n’était qu’une parenthèse dans l’histoire. Dieu s’était formé un corps humain pour venir chercher et sauver ce qui était à Lui. Puis, viendra le temps où tout sera réuni en Lui, en une seule entité divine.

 Cela, c’est pour sa personne unique.

 Maintenant, il y a une autre dimension.

 Nous qui sommes élus, nous sommes des dieux, bien que nous mourrions comme les hommes. Eh bien , Jésus dit aussi, que si nous sommes seuls à le prier, ou si nous sommes deux à le prier, Il est avec nous. Jésus dit dans La Bible : « Là où deux ou trois sont assemblés en Mon Nom, Je suis au milieu d’eux. »

Repost 0
Published by Michel Genton - dans Les logia
commenter cet article
8 juin 2007 5 08 /06 /juin /2007 10:45

Jésus a dit :
Si la chair est née par l ‘esprit, c’est une merveille ;
Mais si l’esprit est né par le corps, c’est merveille de merveille !
Cependant, Moi Je m’émerveille de ceci :
Comment donc cette grande richesse a habité en cette pauvreté ?

 

Commentaire :

 
Jésus ne dit pas ce qu’il en pense… Il sait pourtant que la chair est belle et bien née de l’esprit.

Ce qui l’émerveille, c’est que la richesse peut habiter dans cette pauvreté. C’est à peu près aussi incroyable qu’un porc qui serait propre au milieu d’une porcherie.

Ce qui émerveille Jésus, c’est que cette richesse de l’esprit peut habiter, être reçue par des êtres en apparence si peu spirituels. Quand Il regarde Ses propres disciples, Il ne voit pas en eux des cerveaux de surdoués ou des contemplatifs nés. Il voit la pauvreté de ces gens, pauvreté de tous ordres. Et Il  s’émerveille ; car Il sait que, puisqu’ils ont reçu Sa Parole, ils sont déjà purs. Et Il sait que cette pureté va s’étendre à tous ceux qui croiront à cause de cette même Parole qu’ils vont prendre à leur compte et enseigner aux foules.  C’est ainsi que l’esprit va naître par le corps, par le corps de Christ, par Sa véritable Eglise. La pauvreté spirituelle va se trouver influencée par la richesse spirituelle. La richesse spirituelle va s’étendre jusqu’à devenir une richesse morale, puis une richesse matérielle. Oui ! Jésus est venu pour que nous soyons abondants à tous égards!

Repost 0
Published by Michel Genton - dans Les logia
commenter cet article
2 juin 2007 6 02 /06 /juin /2007 18:29

Jésus a dit :

 Je me suis tenu au milieu du monde
Et Je me suis manifesté à eux dans la chair.
Je les ai trouvé tous ivres ;
Je n’ai trouvé parmi eux personne qui eût soif,
Et Mon âme a souffert pour les fils des hommes
Parce qu’ils sont aveugles dans leur cœur
Et ne voient pas.
Nus, ils sont venus dans le monde
Nus ils en sortiront.
Mais voilà, maintenant ils sont ivres.
Quand ils auront rejeté leur vin,
Alors ils changeront de mentalité.

 Commentaires:

Dieu, le seul vrai Dieu est venu dans la chair. C’est Jésus. Il n’y en a pas d’autre. Mais les gens n’aiment pas la Vérité. Ils aiment le mensonge. Savez-vous de quoi est atteinte l’humanité ? De maladie mentale chronique !

 
Maladie mentale ! L’homme est atteint d’une maladie de mentalité. Ils se croit correctement habillé, revêtu, alors qu’il est nu. Il ne sait pas qu’il est nu. Il ne sait pas non plus qu’il est aveugle. Se promener tout nu n’est pas un signe de santé mentale. Ivre, nu, aveugle. Se vantant d’être sages, ils sont devenus fous.

 Quand l’homme va-t-il rejeter son vin, ce qui l’enivre de la sorte ?

 La grande majorité des gens ne dessaouleront pas. Ils resteront avec leur ivresse, leur façon de marcher déséquilibrée par les enseignement erronés de toutes sortes de malades mentaux qui se trompent eux-mêmes et conduisent les autres dans la fosse.

 En Son temps, sur terre, Jésus en a souffert jusqu’à la mort. Désormais, ce sont Ses serviteurs qui souffrent, rajoutant ainsi en leur corps les souffrances qui manquent à celles de Jésus. De quelle souffrances est-ce que je parle ?

 Des souffrances dues à la folie des religieux de tout poils qui entraînent derrière eux les gens qui n’aiment pas la vérité. Ils préfèrent le mensonge, la stupidité et la pseudo-sagesse de ceux qui vivent dans une pauvreté tout aussi spirituelle que matérielle. Car enfin, pourquoi suivrions-nous les enseignements frelatés de ceux qui entretiennent les croyances castratrices et "mortificatrices". Pourquoi suivrions-nous ceux qui prônent des croyances qui tiennent en esclavage des peuples entiers dans la misère et la dénuement ? Quel avantage aurions-nous de suivre ces gourous qui aiment à se priver de tout ce que Dieu, dans son amour a créé de bon sur cette terre ?

 Regardez la carte du monde. Où se trouvent les déserts ? Où trouve-t-on la pauvreté et la famine ?

 Et souvenez-vous de ce qu’étaient nos pays « civilisés » quand la religion officielle régnait en maître ! Ce sont des conducteurs aveugles qui veulent conduire les gens dans les trous où ils vont eux-mêmes tomber.

 Par contre, Jésus a dit :

« Le diable est venu pour détruire, égorger et tuer ; mais Moi Je suis venu pour que Mes brebis aient la vie en abondance. »

 La vie abondante, c’est ce que les prophètes ont annoncé avant que Jésus ne vienne :

« l’Eternel est mon berger, je ne manquerai de rien… »

Si vous voulez manquer de tout, vous n’avez qu’à suivre ceux qui vous enseignent des âneries qui tiennent captifs dans la pauvreté tous ceux qui les croient depuis des siècles.

Repost 0
Published by Michel Genton - dans Les logia
commenter cet article
17 février 2007 6 17 /02 /février /2007 16:14

Si vous ne jeûnez pas au monde,
Vous ne trouverez pas le Royaume ;
Si vous ne faites pas du sabbat le sabbat,
Vous ne verrez pas le Père.

 

Commentaires N°1

Jeûner et faire le sabbat.

Qu’est ce que jeûner ?

Qu’est-ce que le sabbat ?

Ce sont là les bonnes questions.

Jeûner, est-ce se priver de nourriture et de boisson pour passer plus de temps dans la prière ?

Le sabbat consiste-t-il a ne rien faire le samedi sinon s’occuper des choses saintes ?

Si c’est seulement cela, alors je ne veux pas trouver le Royaume et je ne veux pas voir le Père.

Je préfère ne pas aller dans un Royaume où se trouveront toutes sortes de religieux fiers et durs qui ne se seront occupés des choses saintes qu’un jour par semaine et qui se seront privés de se goinfrer quelques jours par an.   

Car en Vérité, le jeûne et le sabbat trouvent leur plénitude dans la vie de l’Esprit qui s’exprime au travers d’un cœur aimant.


Vous faites de longues prières ?                                           très bien.

Vous faites le sabbat (ou un autre jour) ?                                très bien.

Vous jeûnez 20 à 40 jours par année ?                                  très bien.

Vous donnez votre dîme et vos offrandes ?                           très bien.

 

Mais cela ne vous assure pas l’entrée du Royaume. Cela ne vous garantit pas que vous verrez le Père.

Faites du sabbat le sabbat.

Il y a un Esprit du sabbat, sans cet Esprit, votre sabbat  ne vaut pas plus qu’une performance religieuse.

Il y a un Esprit de jeûne, sans cet Esprit, vous feriez mieux de manger ce qui vous fait le plus plaisir. (votre jeûne ressemble à une performance sportive, en moins amusant.)

L’Esprit du sabbat, c’est l’Esprit d’Amour pour Dieu et tout ce qu’Il a créé. Celui qui doit faire le sabbat du vendredi soir au coucher du soleil, jusqu’au samedi au coucher du soleil, (ou le dimanche ou le vendredi ou tout autre jour) se trouve sous une loi pour impotent spirituel qui est obligé de consacrer 24 heures par semaine, car le reste de son temps, il ne s’occupe que de ses affaires.

Dieu avait donné cette loi, mais elle trouve son accomplissement en Jésus-Christ. Il a tout accompli et nous demande aujourd’hui de considérer tous les jours comme des jours de sabbat. Il nous le demande, car Il nous a donné la force de le faire, la force d’aimer.

Autrefois l’onction du Saint-Esprit se manifestait parfois. Et le peuple devait régulièrement revenir à la source pour bénéficier de cette onction, de la Présence de Dieu. Elle ne se trouvait que dans certains conditions observées scrupuleusement, appelées loi.

La loi de Moïse assurait aux fidèles le renouvellement de cette onction, de la Présence de Dieu. L’approbation de Dieu allait au bénéfice des observateurs de cette loi.

Mais qui peut aujourd’hui mettre en pratique cette loi de Moïse ?

Tous peuvent mettre en pratique les lois morales, mais personne ne peut  mettre en pratique les lois sacrificielles.

Pourquoi ?

Parce que Dieu a offert une fois pour toute Le Sacrifice Parfait.

Jésus était  Le Sacrifice Parfait.

Maintenant, celui et celle qui entre par la foi dans cette dispensation de la grâce de Dieu, entre dans le vrai sabbat. Le vrai sabbat est le vrai repos de l’être vivant.   (le mot âme signifie : « être vivant ».)

Pratiquer le sabbat  comme il se faisait sous la dispensation de la loi est une chose très bien. Personne ne peut vous dire que c’est mal. Mais c’est simplement inutile pour plaire à Dieu.

Pour plaire à Dieu, vous devez simplement accepter ce qu’Il a fait, LUI, pour vous sauver et vous faire entrer dans Sa Présence jour après jour.

Il n’y a pas de jour plus saint que d’autres.

Et le fait de se priver de nourriture ne sera pas plus agréable à Ses yeux. Cela n’est souvent qu’un moyen religieux de plus pour se glorifier personnellement.

Jésus est clair. Le jeûne auquel Dieu prend plaisir est le fait que vous partagiez votre pain avec celui qui a faim.

Alors ? Il ne faut plus jeûner ? Je ne dis pas cela. Jésus non plus. Mais, par exemple, à quoi cela servirait-il que vous jeûniez et que juste après vous oubliez de bénir ceux qui vous maudissent ?

Ne faut-il plus faire le sabbat ? Ce n’est pas mal de le faire, si vous faites aussi tout ce que Moïse a prescrit.

Dire :  « il faut » ou dire : « il ne faut pas », c’est cela qui est mal.

Faire ou ne pas faire ne doit pas être une loi. En vérité l’homme n’a pas été fait pour le sabbat. Le sabbat a été fait pour l’homme.

C’est une bonne chose que de se reposer un jour par semaine, de prendre du temps, ce jour-là, pour étudier La Bible en commun. De chanter des louanges, de manger ensemble et de prendre le Repas du Seigneur à cette occasion. C’est bon de profiter de ce jour de repos pour jouer avec ses enfants. De vivre en famille. De recevoir des amis et de partager de bonnes choses avec eux.

Maintenant, dans nos pays « christianisés », nos lois civiles ont reconnu l’importance d’avoir même plus d’un jour de repos. Louons le Seigneur pour cela. Et prions pour que cela reste ainsi. Prions pour que personne ne vienne nous imposer un jour plutôt qu’un autre. Nous sommes des gens civilisés qui n’avons pas besoin d’une loi pour nous obliger à prendre du repos ! Quand je dis « civilisé » je dis qui a un gouvernement civil.

Mais si votre religion, vos convictions profondes, vous conduisent à observer un jour ou un autre comme plus saint que les autres, c’est très bien. Ne changez rien à cela. Simplement, respectez ceux qui ne croient pas comme vous. Aimez-les.

C’est exactement ce que Jésus veut dire par ces Paroles du logion 27.

Faire le vrai sabbat consiste à aimer Dieu et ce qu’Il a créé, à plein temps.

Le vrai jeûne consiste à aimer Dieu et ce qu’Il a créé, et à partager ce qu’on a avec les autres tous les jours de notre vie. 

Aucun loi n’est contre cela. Car aucune loi n’est contre l’amour.


Commentaires N° 2.

 

Qu’est-ce que le monde ? C’est ce qui est la matière, le créé. Jésus ne nous dit pas de renoncer au monde, mais d’en être les maîtres, savoir ne pas se comporter en esclaves. Pourquoi dit-Il cela ? Parce que c’est exactement ce qui nuit à l’être humain, à l’âme que nous sommes.

Voyez combien il est facile de se laisser tourmenter par des choses comme : le manque d’argent, le qu’en dira-t-on, le goût du pouvoir ou la tristesse de ne pas être reconnu par les autres, la peur de ceci ou cela.

Toutes ces choses nous bouchent la vision du divin. Toutes ces choses nous empêchent d’être dans notre position réelle d’enfants de Dieu. Toutes ces choses nous abaissent, nous contraignent à agir et à réagir comme les gens de ce monde.

Pourquoi Jésus veut-Il que nous jeûnions au monde ? Pour nous permettre de prendre du recul, pour mieux voir.

Les situations dans lesquelles nous sommes sont voulues de Dieu. Nous sommes dans une barque, sur une mer dangereuse parce que Jésus l’a voulu. Souvenez-vous, n’avait-Il pas obligé ses disciples à monter dans la barque, leur disant qu’Il les rejoindrait plus tard ? Il savait très bien que la mer serait houleuse, que les siens auraient peur en Le voyant venir marchant sur les eaux avec une apparence de fantôme. Il le savait très bien !

Dieu sait très bien  ce qui vous arrive en ce moment.

C’est Lui qui tient toutes choses en mains. Mais Il veut que dans cette situation, vous preniez du recul. Que vous ne vous laissiez pas impressionner par les éléments, par ce qui vous fait peur. Jeûnez à cela ! N’y prenez pas part. Ne vous nourrissez pas de ces émotions, de ces peurs, de ces angoisses qui vous semblent légitimes.

Nourrissez-vous de ce que Jésus a dit : « Je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde ! »

Jésus disait qu’il avait une nourriture que le commun des mortels ne connaît pas. Cette nourriture était de faire la volonté de Dieu. Jeûnez au monde, c’est faire la volonté de Dieu.

C’est rester calme dans la tempête, c’est aimer ceux qui nous font du tort, c’est pardonner, c’est être gentil tout le temps.

Faire ces choses, c’est faire la volonté de Dieu. C’est se nourrir d’une nourriture que le commun des mortels ne connaît pas. C’est trouver les éléments nutritifs qui feront grandir votre âme.

Et pour le sabbat ? Qu’est-ce que le sabbat ? Il a été fait pour l’homme et non le contraire. Il a été fait pour que vous puissiez vous reposer et entrer consciemment en union avec Dieu sans être dérangé par les exigences du monde.

Le sabbat, avant la résurrection, c’était une fois par semaine. Depuis, c’est tous les jours sabbat.

C’est tous les jours que vous pouvez entrer volontairement dans le repos que donne la foi. Si vous agissez par la foi, vous êtes dans le repos. Vous croyez que Dieu tient toutes choses en mains et que vous n’avez rien à craindre. Vous savez qu’Il conduit vos pas et que l’ennemi ne pourra pas vous atteindre gravement. En effet, Dieu est une forteresse, et il est reposant de savoir qu’il vous protège, que rien ne peut vous nuire, que toutes choses concourent ensemble au bien de ceux qui aiment le Seigneur et qui sont appelés selon Son dessein.

Si vous vivez le sabbat ainsi, vous verrez le Père dans toutes vos voies. Ce n’est pas qu’il n’est pas dans toutes vos voies, si vous n’êtes pas dans la foi, Il l’est. Mais si vous avez au cœur les choses que je vous dis ici, vous serez conscient de sa présence. Et c’est cette conscience là qui apaisera votre cœur à l’instant des difficultés.

Repost 0
Published by Michel Genton - dans Les logia
commenter cet article

Articles Récents