Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Site

(photo:Tl Osborn prie pour Michel Genton; 2005)     
                     Né en 1950 dans le canton de Vaud, en Suisse, Il se converti  en 1968, lors d'une réunion d'évangélisation à Lausanne, à "la maison du peuple" . Il y voit les premières guérisons miraculeuses avec Raphaël Duval, le prédicateur gitan qui l'invite à prier pour les malades. Il fait  plus tard, ses études à l'école biblique des assemblées de Dieu  à Bièvres puis à celle de Nogent sur Marne. Il fut évangéliste  dans les café-bars  parisiens de "Teen-Challenge".  Il fut ordonné pasteur le 7 novembre 1979,  par Tl Osborn à Tulsa en Oklahoma. Deux ans auparavant, il décidait d'ouvrir sa maison, qui est toujours, aujourd'hui une communauté biblique.Il y écrit plusieurs ouvrages ( voir www.revelationbible.com).Depuis février 2001, il manifeste un ministère impressionnant de conversions et de guérisons en Afrique.

Michel Genton


Chaque semaine,  le pasteur Michel Genton, commente pour vous, un nouveau logion.
Le logion (fragment ; « petit mot » en grec)
23 octobre 2007 2 23 /10 /octobre /2007 21:46
Au sujet de l’évangile de Thomas.
 
Lettre ouverte à certains Chrétiens, étonnés, fâchés, insultants ou menaçants.
 
Depuis que j’ai entrepris de donner un commentaire de l’évangile de Thomas, j’ai reçu toutes sortes de mails. Ca va de l’étonnement à l’insulte.
 
Je tiens à clarifier toutes choses.
 
Il y a beaucoup d’écrits apocryphes. Apocryphe ne signifiant pas douteux, mais « caché ».
 
Beaucoup de ces textes apocryphes sont des faux. Mais plusieurs sont authentiques. Ce qui me fait croire que l’évangile de Thomas est authentique, c’est son contenu. Mais mon jugement n’a de valeur qu’à mes yeux. Ce qui m’a poussé à partager cette conviction avec ceux qui veulent bien passer du temps sur revelationbible.com, c’est que Paul cite Thomas dans sa lettre aux Corinthiens.
 
1 Cor 2/9. « Mais comme il est écrit, ce sont des choses que l’œil n’a point vues, que l’oreille n’a point entendue, et qui ne sont point montées au cœur de l’homme, des choses que Dieu a préparées d’avance pour ceux qui l’aiment. »
 
 
 
Logion 17. (de Thomas).
« Jésus a dit :
Je vous donnerai ce que l’œil n’a pas vu
Et ce que l’oreille n’a pas entendu

Et ce que la main n’a pas touché

Et ce qui n’est pas monté au cœur de l’homme. »
 
 
Esaïe 64/3  dit une chose qui ressemble un peu à cela
 « Jamais on a appris ni entendu dire, et jamais l’œil n’a vu
Qu’un autre dieu  fasse de telles choses pour ceux qui se confient en toi »
 
Paul ne cite pas le mot à mot, ni d’Esaïe, ni de Thomas.
Mais qui cite-t-il? Il me semble que les mots sont plus rapprochés de ceux que Thomas emploie.
 
Plusieurs diront que Luc cite des textes qui sont profanes dans son Livre des Actes des apôtres et que cela ne les rend pas saints. Actes 17/28.
 
C’est vrai. Ce n’est pas parce que Paul cite l’évangile de Thomas que cet évangile est aussi divin que les quatre qui sont dans le canon Biblique.
 
 
Alors, pourquoi est-ce que je continue à commenter cet écrit apocryphe (caché) ?
 
. Parce que ce livre ne dit rien qui soit contraire aux Ecrits Bibliques
 
. Parce que j’en ai le droit dans ce pays de liberté
 
Parce que j’en ai assez de voir cet évangile récupéré par les gnostiques.
 
Parce que les chrétiens, et en particulier les chrétiens évangéliques, sont toujours à la remorque en ce qui concerne les découvertes. Par exemple, pouvez-vous trouver les écrits inter testamentaires de la mer Morte dans une de leurs librairies ? Non. (Il y a même des pasteurs qui ignorent leur existence…)
 
Parce que nous vivons à une époque où la connaissance augmente et que je ne désire pas du tout commettre un suicide intellectuel, ni cacher ce que j’ai découvert à ceux qui cherchent.
 
Parce que je n’ai pas peur d’annoncer un autre évangile. Car « L’évangile de Thomas » n’est pas un nouvel évangile !
 
 
Lisez bien cela !
 
Paul disait ;
« Si quelqu’un vous annonce un évangile s’écartant de celui que vous avez reçu, qu’il soit anathème ! » Gal 1/9.
 
Il faut savoir que le mot évangile ne désigne pas les quatre évangiles canoniques, il signifie : « bonne nouvelle ».  
 
Paul annonçait Jésus-Christ en parfait accord avec  cette bonne nouvelle annoncée par les autres apôtres. Il disait : « selon mon évangile ».  Rom 2/16.
(On pourrait alors dire qu’il y a 5 évangiles : celui de Matthieu, celui de Marc, celui de Luc, celui de Jean et celui de Paul.           
 
 
 
Un évangile n’est pas un livre.  
 
Il n’y a qu’un évangile, c’est-à-dire qu’une bonne nouvelle. Celle que Jésus-Christ est venu annoncer et vivre. 
 
Il n’y a pas quatre évangiles.  
 
 Il y a plusieurs personnes qui ont écrit des textes parlant de cette bonne nouvelle.
 
Quatre de ces écrits ont été retenus par les sommités religieuses et consignés dans un livre que nous appelons : La Sainte-Bible.
 
Ce sont les écrits de Matthieu, de Marc, de Luc et de Jean qui racontent en détail la vie de Jésus. L’évangile de Paul, (Rom 2/16) par exemple, est consigné dans des lettres qu’il envoya à différentes églises comme celles de Rome, de Corinthe etc.. Nous avons ces textes dans nos Bibles)
 
Personne ne peut dire avec certitudes si les quatre personnes qui ont écrit ce que nous appelons les quatre Evangiles, sont bien les auteurs de ces quatre écrits.
 
La tradition chrétienne les acceptent parce qu’ils remplissent différents critères et tous sont tombés d’accord pour les accepter comme « inspirés » Et c’est très bien ainsi. De plus, mis à l’épreuve de notre foi en action par l’obéissance de ce qu’ils enseignent, on constate qu’ils sont inspirés par Dieu.
 
Maintenant, Thomas n’annonce pas un autre évangile. Montrez-moi que Thomas annonce une bonne nouvelle différente de celle que nous trouvons dans La Bible entière.
 
Je vais aller jusqu’au bout de ma pensée. Si vous avez écrit un livre qui ne contredise pas la bonne nouvelle  de Jésus-Christ le Fils unique de Dieu, je me permettrai de le faire connaître et d’en faire des commentaires si besoin. Alors, pourquoi ne le ferai-je pas pour cet écrit attribué à Thomas ?
 
Un peu d’histoire.
 
Paul cite Thomas dans sa lettre aux Corinthiens en l’an 55 après Jésus-Christ. Cela signifie que cet écrit de Thomas datait d’avant 55.
 
Les quatre évangiles que nous avons dans la Bible ont été écrits aux environs de 80 à 100 après Jésus-Christ. Donc, Paul citait ce qu’il pouvait citer. Il ne pouvait pas citer un de nos quatre évangiles, pour la simple raison qu’ils n’existaient pas encore.
 
Il faut savoir que dès la naissance de l’Eglise de Jésus-Christ, il s’est glissé en elle des gens qui propageaient des doctrines contraires à l’évangile (à la bonne nouvelle) de Jésus. Paul écrivant ses lettres, lutte sans cesse contre ces gens qui tentent de tromper les brebis du Seigneur.
 
Il n’y avait que l’évangile de Thomas à cette époque. Et ces gens se servaient de cet écrit dont ils déformaient le sens. Comme ils déformaient aussi le sens des écrits de Paul. 2 Pierre 3/16.
 
Matthieu, Marc, Luc et Jean écrivirent plus tard leurs évangiles et les gnostiques ne les acceptèrent pas. Ils ne les acceptent toujours pas. Mais cela ne rend pas l’évangile de Thomas douteux. Tout le monde chrétien se servait de cet évangile et Paul le citait.
 
Lorsque les dignitaires religieux s’autorisèrent à classer définitivement l’affaire en choisissant ce que nous appelons l’Ancien et le Nouveau Testament, ils rejetèrent beaucoup de livres dont les premiers chrétiens se nourrissaient. Par exemple, ils rejetèrent le Livre d’Hénoch que Jude cite pourtant dans son épître. Jude 14 et 15.  Jude ne faisait que reprendre le texte qu’Hénoch, le septième depuis Adam, avait écrit dans son livre au chapitre 1 et verset 9. Cela signifie bien que Jude était en possession de ce Livre d’Hénoch.
 
D’après vous, Jude a-t-il été imprudent de citer le Livre d’Hénoch ou croyait-il dans l’inspiration de ce Livre ?
 
Lisez ces choses dans « Le mystère de Lamb Lore révélé », livre que j’ai écrit entre l’an 2000 et 2001 .
 
Je ne me sens pas coupable de donner un commentaire du Livre de Thomas.
 
Je ne me sens pas coupable non plus de citer dans mon livre « Oracle », dans mes prêches et dans mes conversations privées, des gens qui ont dit ou fait des choses formidables. Ils ne sont peut-être pas « saints » comme vous l’entendez, mais, ils ont dit et fait des choses qui ne sont pas contraires à l’esprit de l’amour de Jésus pour les gens.
 
Si vous ne croyez pas en mon honnêteté spirituelle, croyez du moins à cause des œuvres que le Seigneur fait au travers de ce ministère.
 
Pour ceux qui mettent en avant une révélation qui leur aurait été donnée, que l’évangile de Thomas n’est que du fumier, je leur réponds énergiquement que leur révélation m’impressionnent autant que les menaces qu’ils profèrent à mon sujet. Je ne tiens compte que de ce qui résulte de l’amour manifesté avec tact et non de ce soi-disant amour qui se permet d’être impoli et menaçant.
 
Jésus bénit, Il ne maudit pas. Il nous a dit de ne pas juger. Si vous êtes de ceux qui me jugez, m’insultez et me rejetez, je vous pardonne et prie pour vous, car vous avez besoin de connaître, un peu moins la doctrine et les pseudo prophéties de salon, mais la personne de Jésus-Christ le Sauveur et Seigneur. Du fond de mon cœur je prie que Dieu vous bénisse et vous rende un peu plus humble.
Repost 0
Published by Michel Genton - dans Au sujet de Thomas
commenter cet article

Articles Récents