Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Site

(photo:Tl Osborn prie pour Michel Genton; 2005)     
                     Né en 1950 dans le canton de Vaud, en Suisse, Il se converti  en 1968, lors d'une réunion d'évangélisation à Lausanne, à "la maison du peuple" . Il y voit les premières guérisons miraculeuses avec Raphaël Duval, le prédicateur gitan qui l'invite à prier pour les malades. Il fait  plus tard, ses études à l'école biblique des assemblées de Dieu  à Bièvres puis à celle de Nogent sur Marne. Il fut évangéliste  dans les café-bars  parisiens de "Teen-Challenge".  Il fut ordonné pasteur le 7 novembre 1979,  par Tl Osborn à Tulsa en Oklahoma. Deux ans auparavant, il décidait d'ouvrir sa maison, qui est toujours, aujourd'hui une communauté biblique.Il y écrit plusieurs ouvrages ( voir www.revelationbible.com).Depuis février 2001, il manifeste un ministère impressionnant de conversions et de guérisons en Afrique.

Michel Genton


Chaque semaine,  le pasteur Michel Genton, commente pour vous, un nouveau logion.
Le logion (fragment ; « petit mot » en grec)
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 16:56

Ils Lui dirent :

Viens, prions aujourd’hui et jeûnons.

Jésus dit :

Quelle faute ai-Je donc commise,

Ou en quoi m’a-t-on soumis ?

Mais quand l’Époux sort de la chambre nuptiale,

 Alors, qu’on jeûne et qu’on prie !

 

 Commentaire :

 

 Jésus affirme Sa différence. Il n’a pas besoin de jeûner, ni de prier. Il est Un avec le Père et Il n’a pas de besoins. Ceux qui prient ont des besoins. Lui n’en a pas. Ceux qui jeûne cherche quelque chose, Lui ne cherche rien. Il sait. Pourquoi irait-Il se soumettre à la volonté de Ses disciples ?

Cependant, Il arrivait à Jésus de prier. Toute une nuit parfois Luc 6/12.

Pourquoi Jésus priait-Il ? Passait-Il du temps a énumérer une liste sans fin de sujet de prière comme on entend les chrétiens le faire lors de leurs réunions de prière ? Je ne le pense pas. Il priait dans un but bien précis. Cela avait à faire a Son taux de puissance. Alors qu’Il était près de mourir d’angoisse dans le jardin, Il pria afin que Dieu éloigne la mort de Lui Il n’avait plus la force de chasser la mort tout seul ; elle allait le faucher dans ce jardin en pleine nuit. Et cela, Il ne le voulait pas. Alors Il pria et fut exaucé, un ange du seigneur vint pour le fortifier afin qu’Il puisse aller jusqu’à la croix et y mourir selon le Plan du Père. Il a prié pour que la volonté de Son Père soit faite et elle a été faite. Il a été exaucé. C’est ce que nous dit Paul Héb 5/7.

Il priait pour être renouvelé dans Sa Force. Tous les gens qui prient pour les malades savent que quand on donne la guérison au Nom de Jésus, une force sort de nous. Luc 6/19 ; Luc 8/46 ; Marc 5/30.

Actes 10/38 nous dit que Jésus a été oint du Saint-Esprit ET de force. Nous savons que les disciples avaient besoin parfois d’être renouvelé dans le Saint-Esprit Actes 4/31.

Ceux qui servent réellement Dieu dans l’Evangélisation savent qu’ils ont une force en eux, une force qui guérit. Ils savent aussi, par expérience que cette force n’est pas inépuisable. Ils savent qu’ils doivent de temps en temps se retirer et passer un moment avec Dieu pour être à nouveau remplis de cette force.

Tant que nous sommes dans un corps physique, nous sommes limité. Mais nous ne sommes pas plus limité que Jésus ne l’était.

Il devait, car Il en ressentait le besoin, se retirer seul pour prier. C’était souvent juste avant de grands évènements. Il prenait rarement les douze avec Lui. Matt 14/23 ; Marc 6/46 ; Luc 6/12. Mais cela Lui arrivait Luc 9/18.

 Une fois Il a pris Pierre, Jacques et Jean. Matt 17/2. Et ce fût un moment extraordinaire. Ils ont vu que Jésus parlait avec Moïse et Elie.

Je pense que cela devait arriver souvent, mais Jésus était seul la plus part du temps, car Il ne voulait pas que ses disciples connaissent ces choses ; ils étaient encore trop immature spirituellement.

Comme toujours, nous voyons qu’il y a des degrés de spiritualités. Tout dépend de la consécration de celui qui prie. En ce qui me concerne j’ai toujours été ennuyé par les longues réunions de prières. Depuis que je suis né de nouveau, j’ai compris le sens de la prière exaucée.

Un soir je me trouvais dans une grande église du Burkina-Faso. Il y avait près de 3000 personnes réunies là. J’ai enseigné, puis j’ai prié pour les malades. Il y a eu des miracles. J’attendais quelques instants et quand je vis que la puissance de miracle en avait fini, je me tournais vers le pasteur qui m’avait invité et je lui dis que j’avais terminé. Il était très étonné. Il pensait que j’allais prier des heurs pour tous ces gens.

Pourquoi faire de l’acharnement ? Il est arrivé souvent que des gens soient délivrés quelques heures après la prière. Une fois que la force de guérison est sortie, il nous appartient de demeurer dans la foi. Mais rien ne sert de faire des redites. Je crois que ce que j’ai demandé, je l’ai reçu. J’ai enseigné les gens à croire cela. Ils doivent donc y croire.

Voilà pourquoi Jésus était offusqué que Ses disciple Lui disent « Vient et prions aujourd’hui et jeûnons. »

C’est de la religion. Or Jésus-Christ n’est pas religieux. Il est pragmatique dans Sa façon de vivre la spiritualité.

Sachez cela. Une force sortait de Jésus quand Il priait pour les malades.

Il avait besoin de prier pour retrouver cette force.

Quand on prie pour un malade. L’esprit de maladie sort de la personne. Obligatoirement car rien ne peut résister au Nom de Jésus-Christ prononcer avec Foi et Amour par une personne remplie du Saint-Esprit.

Alors deux choses peuvent se produire.

        La personne reçoit un miracle.

             ou                 

        la personne reçoit une guérison.

Si elle reçoit un miracle, tout est instantané. L’aveugle voit immédiatement, le sourd entend immédiatement, le paralytique marche immédiatement etc… Cela, c’est un miracle.

Ou

Rien ne semble être arrivé. Cependant l’esprit de la maladie est sorti du corps du malade.

Le corps va alors se battre et expulsé la partie morte, le corps de la maladie, la tumeur, la grosseur, les cristaux qui sont dans les articulations, ce qui brouille la vue de la personne souffrant de cataracte etc…

Cela, c’est une guérison.

 

 

Il y a deux dons,

        Le don des guérisons. 1 Cor 12/9.

Et

        Le dons d’opérer des miracles 1 Cor 12/10.

Dans les deux cas, la force qui est en celui qui prie, sort de lui et va déloger l’esprit de maladie qui habite le malade.

Si le malade ne constate pas sa guérison instantanément, il ne doit perdre courage. Sa guérison est en route. Le corps de la maladie est sans vie en lui, (puisque l’esprit de  maladie est parti), et ce corps va être expulsé (souvent par les voies naturelles.)

Malheureusement, étant donné que cet enseignement n’est pas donné, les malades qui ne constatent pas leur guérison instantanément ont tendance à perdre la foi. Et l’esprit de maladie revient se loger en eux.

Tout cela parce que beaucoup se prieurs sont des bricoleurs de la prière. Oh ! Ils peuvent passer des nuits en prière. Mais ce n’est pas le temps qu’on y passe qui change les choses. Ce qui change les choses, c’est la foi basée sur La Vérité.

En Vérité, si vous faites les choses comme Jésus les faisait, en ayant au cœur les mêmes intentions que Lui, alors vous pouvez vous attendre à avoir les mêmes résultats que Lui, sinon plus ! Jean 14/12.

Et comme Lui, vous aurez besoin d’aller vous ressourcer dans la prière.

Un disciple de Jésus est en communion avec L’Epoux. Il n’a besoin de rien d’autre que de Sa Présence pour vivre. Mais Il arrive que l’Epoux sorte de la chambre nuptiale. Alors là, le disciple prie et jeûne.

Il arrive aussi que la brebis que nous sommes sorte de la bergerie. Là aussi, la brebis aura besoin de prier et jeûner. Jean 10/9. Car, quand on est en communion avec le Berger, dans la bergerie,  on n’a pas besoin de pâturages. Par contre on en a besoin quand on sort.

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Genton - dans Les logia
commenter cet article

commentaires

Articles Récents